15 mai 2016

Des câbles et connecteurs spécifiques pour la Formule E
La compétition de Formules E est un championnat mondial de monoplaces à propulsion électrique organisé dans le centre de 11 grandes villes. Si le châssis et le pack de batteries sont communs, les organes de propulsion sont libres cette année, avec pour conséquence une concurrence technologique qui s’immisce entre les écuries. Les industriels engagés techniquement doivent ainsi développer en permanence des produits performants. C’est le cas de TE Connectivity qui fournit des faisceaux et connecteurs mis au point pour les monoplaces de l’écurie Andretti. Le Grand Prix de Paris a été l’occasion pour Auto-innovations d’interviewer leurs ingénieurs sur les challenges techniques et les retombés sur les voitures de grande série.

Auteur : Yvonnick Gazeau
Accès abonnés...

Commandes automatisées d’embrayage Schaeffler
Les boîtes de vitesses manuelles ont-t-elles un avenir ? L’équipementier Schaeffler prévoit que si leur part mondiale passera de 44% à 41% entre 2016 et 2025, leur production annuelle progressera de 40 à 45 millions d’unités. Cependant, les industriels doivent introduire des évolutions techniques pour répondre aux futurs cahiers des charges. Dans le but d’améliorer le confort de conduite et d’abaisser la consommation de carburant, l’équipementier propose trois niveaux d’automatisation et la possibilité d’adjoindre une fonction « roue libre ».

Auteur : Yvonnick Gazeau
Accès abonnés...






CIM : Cars innovations monitoring
Le suivi de l’évolution des technologies automobile est le cœur de métier d’Auto-innovations. Cette veille continue a permis de construire depuis 2013 une base de données des innovations, un répertoire d’introductions de nouvelles solutions techniques.
Cliquez pour plus d'information.



1er mai 2016

Toyota Prius génération 4 : nouvelle baisse drastique de la consommation
La Toyota Prius, l’hybride la plus vendue dans le monde, est devenue une icône. Elle représente également une référence technique avec un GMP audacieux travaillant en division de puissance. La marque japonaise lance maintenant la 4ème génération, focalisée sur les basses consommations et émissions de CO2 : 3.0 l/100 km et 70 g/km seulement en cycle mixte NEDC. Cette baisse de 23% par rapport à la 3ème génération n’est pas obtenue par des sauts technologiques mais par de nombreuses optimisations sur toute la chaîne des rendements : zone à 40% sur le moteur thermique, nouveaux moteurs-générateurs, électronique de puissance améliorée, nouvelle batterie et nouvelle gestion du cycle d’utilisation.
Auteur : Yvonnick Gazeau
Accès abonnés


15 avril 2016

L’atelier de prototypage de machines électriques VEDECOM
Cet atelier de fabrication numérique, aussi nommé fab lab (fabrication laboratory), réunit tous les outils et toutes les compétences pour produire l’ensemble des composants d’une machine électrique. Il est ainsi possible de fabriquer un prototype, selon le cahier des charges d’un industriel en moins d’un mois, soit 10 fois plus vite que les solutions conventionnelles. Cette capacité de production sans sous-traitance garantit par ailleurs la confidentialité des projets. L’outil le plus impressionnant est sans aucun doute le robot capable de réaliser le bobinage de fils de cuivre – il n'en existe que quelques exemplaires dans le monde.

Auteur : Yvonnick Gazeau
Accès abonnés...

L’ARPRO, un matériau qui bouleverse la conception
L'ARPRO est un matériau que l’on retrouve aujourd’hui dans différents endroits d’une majorité de voitures pour les fonctions de sécurité passive et d’allègement. D’une structure cellulaire proche au polystyrène, ce polypropylène expansé présente des propriétés mécaniques étonnantes. Ses caractéristiques inédites montrent également comment les habitudes de conception peuvent être bousculées car le fournisseur de matière devient dans ce cas « force de proposition » pour les constructeurs ou équipementiers et doit donc intervenir très en amont des projets.

Auteur : Yvonnick Gazeau
Accès abonnés...

1er avril 2016

Les climatisations et pompes à chaleur - R134a, R1234yf et CO2 (R744)
La climatisation est aujourd’hui un équipement de confort incontournable en automobile. Les dispositifs de refroidissement de l’habitacle doivent répondre aux challenges désormais courants en automobile – coût, masse, consommation – et ils ont dû également se plier à la nouvelle réglementation qui interdit les réfrigérants dont l’indice de réchauffement planétaire est supérieur à 150. Ces systèmes ont alors été adaptés au HFO-1234yf qui présente l’avantage d’évoluer dans des valeurs similaires au précédent fluide (R134a) sur le diagramme de Mollier « pression / Enthalpie ».

Une alternative annoncée en production de masse pour 2017 est le R744, soit du dioxyde de carbone (CO2), totalement ininflammable contrairement au R1234yf. Cependant, en raison de la température de son point critique, seulement 31°C au lieu de 95°C, le cycle de fonctionnement de la climatisation doit monter à une pression comprise entre 120 et 140 bars, soit 8 à 10 fois plus, ce qui impose à des développements spécifiques. Autre sujet important, les véhicules ne fournissant pas suffisamment de source chaude dans des situations de plus en plus nombreuses, la climatisation permutera en pompe à chaleur en inversant une partie du circuit et en déplaçant les valeurs du cycle.

Auteur : Yvonnick Gazeau
Accès abonnés


15 mars 2016

Audi SQ7 TDI : turbosuralimentation séquentielle parallèle + compresseur électrique
Un compresseur électrique prend place pour la première fois sous le capot d’un véhicule de production avec l’Audi SQ7 TDI. Qui plus est, ce compresseur ne vient qu’en complément d’une turbosuralimentation séquentielle en parallèle gérée non pas par un système de clapets, mais directement par l’activation ou la désactivation d’une des soupapes d’échappement de chacun des 8 cylindres, ceci grâce à une nouvelle fonction du système « Valvelift ». Cette formule particulièrement complexe nécessite quatre collecteurs d’échappement reliés chacun à la turbine d’un des deux turbocompresseurs disposés au centre du V.

Le résultat est le plus puissant diesel du marché automobile actuel — poids-lourds exceptés, bien entendu — pour une consommation moyenne NEDC de 7,4 l/100 km et un couple maxi de 900 Nm disponible dès… 1000 tr/min !

Auteur : François Dovat
Accès abonnés...

Les combinés d’instruments numériques

Les combinés du tableau de bord abandonnent progressivement les instruments mécaniques au profit des afficheurs numériques, une tendance amorcée au milieu des années 2000 et qui s’accélère depuis peu. Finis les compteurs ronds à aiguilles, un écran remplit l’espace et peut ainsi afficher de très nombreuses informations contextuelles. Il permet également de proposer au conducteur plusieurs scénarios d’affichage, comme par exemple une cartographie dynamique, des aides à la conduite ou… des compteurs à aiguille virtuels. Derrière cette prestation se cache notamment un processeur graphique dont le cadencement dépasse le Gigahertz.

Auteur : Yvonnick Gazeau
Accès abonnés...



1er mars 2016

Equilibrage des forces et moments d’inertie dans les moteurs alternatifs (2ème partie : moteurs de 5 à 12 cylindres)
L’équilibrage des masses rotatives et alternatives des moteurs à pistons en ligne, en V ou à cylindres opposés d’un nombre de cylindres compris entre 5 et 12 est examiné ici, en suite à la première partie de notre dossier sur ce sujet qui a couvert les diverses configurations usuelles de moteurs comptant 1 à 4 cylindres.

Au fur et à mesure que le nombre de cylindres augmente, l’équilibrage des forces et couples d’inertie dus aux masses en mouvement alternatif devient moins problématique, au point que certaines dispositions comme les 6 cylindres en ligne ou opposés et les V12 ont un équilibrage intrinsèque particulièrement satisfaisant. Il n’y a plus en production de moteurs d’automobile d’un nombre de cylindres supérieur à 12, mais lorsque ce nombre fut encore augmenté, notamment sur des moteurs de course ou d’avion en étoile ou bien comportant plusieurs vilebrequins engrenés ensemble, les vibrations sont devenues à nouveau très problématiques.

Auteur : François Dovat
Accès abonnés