17 décembre 2007

L’ESP mal aimé des acheteurs de VU !

Au moment de l’achat des véhicules, les décisionnaires en matière de politique de flotte sont unanimes pour affirmer que la sécurité est le premier critère de choix d’un véhicule. C’est ce qui ressort entre autre d’une étude commandée par le groupe Bosch et menée en France auprès d’un échantillon de 230 entreprises privées de plus de 100 salariés ayant une flotte de plus de 50 véhicules. Cette même étude montre néanmoins que le prix est également un critère important, ce qui explique que les équipements de sécurité ne soient plus une priorité lors de la signature du contrat : 70% des entreprises indiquent ne pas faire le choix de l’ESP, malgré sa notoriété et les différentes études prouvant son efficacité. Bruno Arnoud, de la société Novateam experte en formation de conduite, ajoute : « Lors de nos stage de conduite, je suis toujours étonné du niveau de méconnaissance des conducteur à propos de leur véhicule ».

Les responsables de flotte d’entreprise ne sont pas les seuls en cause, car l’offre ne permet pas toujours ce choix. En effet, d’après l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise, 87% des camionnettes et 31% des VU issus de modèles pour les particuliers ne proposent pas le contrôle de stabilité.

Une des solutions est la réduction du coût de l’assurance si le véhicule dispose de l’ESP, comme le fait la MACIF qui applique une remise de 20% dans ce cas. Quant au coût de l’option, entre 200 et 500 euros, il y a des possibilités de le réduire. Guy Maugis, Président de Robert Bosch France, précise : « les blocs ESP ont déjà profité d’une baisse des coûts de production par l’effet de masse et il n’y a peu de gain à attendre de ce côté-là. Par contre, les constructeurs peuvent encore mieux répartir les coûts fixes d’adaptation de l’ESP à chaque modèle en augmentant ce taux de vente ». Les équipementiers travaillent aussi sur un ESP dédié aux véhicules à « bas coût », mais plutôt développé pour des plateformes légères, donc pas adaptables aux VU.
  Yvonnick Gazeau

Haut de page