10 mars 2008

Goodyear remplace le noir de carbone par du maïs

Aujourd’hui, les principales matières premières utilisées dans la fabrication des pneumatiques sont le noir de carbone et la silice. Les nouvelles évolutions des pneumatiques respectueux de l’environnement prévoient leur remplacement partiel par de nouvelles charges de renforcement « bio ». Ces recherches sont menées par Goodyear et son partenaire Novamont.

Le projet de recherche a pour objectif de remplacer partiellement les composants non renouvelables du pneumatique par des charges de renforcement biopolymérique issues de matériaux renouvelables tout en réduisant sensiblement (jusqu’à 30%) la résistance au roulement du pneumatique et donc les émissions de CO2 et la consommation de carburant. Les premiers résultats montrent que pour chaque kilogramme de charge de renforcement « bio » produite, 0,62 kg de CO2 est économisé. Le gain total pour 20% du poids de silice remplacée est de plus de 8,2 g/km par pneu avec 30% de réduction de résistance au roulement.

En parallèle au développement de nouveaux matériaux, Goodyear travaille sur l’interaction des matériaux et de la structure du pneu et optimise le dessin et la géométrie de la bande de roulement et l’accroche du pneu. L’association de ces matériaux et de la recherche sur la structure représentent la meilleure approche pour le développement d’un dessin innovant, nécessaire à une réduction d’au moins 30% de la résistance au roulement. L’objectif premier est de développer des pneus respectueux de l’environnement tout en permettant de réduire la consommation de carburant, d’augmenter la longévité des pneus et de diminuer les distances de freinage et cela sans compromis sur les autres performances ou paramètres de sécurité du pneumatique tels que l’adhérence sur le sec et sur le mouillé, la résistance à l’aquaplaning et la tenue de route.

La Commission Européenne a accordé à Goodyear une subvention pour soutenir la mise au point de ce développement. Cette subvention fait partie du programme « LIFE-Environment » de l’Union Européenne.

Haut de page