20 mars 2008

Plusieurs chemins mènent à l’électrification de la voiture de demain

International Advanced Mobility Forum - IAMF - est un forum scientifique et public ayant pour thème la mobilité du futur. Ce forum a eu lieu pour la première fois du 11 au 13 mars 2008 à GENEVA PALEXPO durant le Salon International de l’Automobile de Genève. Il a servi de cadre à la troisième European Ele-drive Transportation Conference EET-2008 sur les voitures électriques, hybrides et à piles à combustible.

IAMF et EET 2008 ont été organisés par GENEVA PALEXPO en collaboration avec l’association suisse e’mobile*, l’association européenne AVERE** ainsi que l’Institut Paul Scherrer et Gasmobil. Ce projet a été soutenu, entre autres, par SuisseEnergie, l’OFEN et le Salon International de l’Automobile Genève.

La technologie hybride dès 2009 en Formule 1
En 2009, pour la première fois sur des monoplaces de Formule1, des systèmes de récupération de l’énergie de freinage devront être installés. Ceci devrait permettre à la propulsion hybride de percer définitivement Cette nouvelle disposition règlementaire constituera un soutien important en faveur de la propulsion hybride. Max Mosley, Président de la Fédération Internationale de l’Automobile FIA et Président du Comité de patronage IAMF/EET-2008 a admis, lors de son allocution d’ouverture, que les exigences élevées de la Forumule1 en matière de poids et d’aérodynamisme nécessiteront des systèmes hybrides différents de ceux utilisés sur les voitures particulières, « mais la couverture médiatique qui découlera de ce nouveau règlement produira une telle prise de conscience que la technologie hybride deviendra incontournable.»

Des batteries : passer du plomb au lithium pour les voitures hybrides
Les voitures hybrides de Toyota, Honda et Lexus ont actuellement recours aux batteries hybrides au nickel métal. Dans les années à venir, celles-ci feront sans doute place aux batteries lithium. Pour l’heure, plusieurs aspects de ces dernières ne sont pourtant pas encore satisfaisants : d’une part leur coût élevé et de l’autre la sécurité lors de la recharge n’est pas optimale ce qui provoquent un développement de chaleur avec des suites encore incontrôlables. Le délai de production en série n’est pas encore fixé et la réponse à la question de savoir si un jour elles remplaceront tous les autres systèmes n’est pas encore connue. Quoi qu’il en soit, l’Advanced Lead Acid Battery Consortium ALABC a réussi à atteindre une durée de vie de 100'000 miles pour leur batterie au plomb, utilisée par exemple sur la Honda Insight en parallèle avec un super-condensateur. Ses coûts sont nettement inférieurs à ceux d’une batterie nickel métal-hydride.

Les voitures « plug-in » qui s’alimentent à partir d’un réseau électrique et qui ont une autonomie minimum de 20 km auront impérativement recours elles aussi aux batteries lithium afin de disposer de suffisamment d’énergie de manière linaire. Les participants du Forum se sont accordés sur le fait que la batterie lithium n’est pas encore totalement aboutie. A une exception près : BYD a annoncé que sa voiture hybride F3 DM pourra rouler 100 km exclusivement en mode électrique. La voiture est censée être commercialisée en Chine cette année encore.

A quand les voitures à pile à combustible?
Un date de commercialisation pour la voiture à pile à combustible n’est toujours pas à l’horizon, certains scientifiques repoussant l’échéance au point que des doutes pourraient se faire jour quant à l’emploi de cette technologie. Cependant, Honda livrera sa première FCX Clarity en juin prochain à des clients privés aux Etats-Unis puis au Japon. Aux USA, cette commercialisation rendue possible grâce à l’aménagement du Hydrogen Highway, un couloir qui garantira le ravitaillement en hydrogène par un réseau de stations de service spécialement adaptées. Mais Honda dispose également d’une solution qui l’affranchit du Hydrogen Highway, la Home Energy Station qui transforme du gaz naturel en hydrogène, électricité et chaleur. L’emploi multiple de l’énergie permet à cette petite station un rendement étonnamment élevé.

La renaissance de la voiture électrique
Suite à l’échec, dans les années 90, de la voiture purement électrique et au progrès de la technologie hybride, peu de monde aurait été prêt à parier sur l’avenir de la voiture électrique. Lors de la conférence à Genève, deux véhicules électriques ont pourtant été annoncés. La voiture Think d’origine norvégienne n’a pas suscité un grand étonnement car, lors de son lancement, elle aura le désavantage de l’absence d’un réseau de distribution dense d’électricité. Par contre, une véritable surprise a été l’annonce de Smart de poursuivre le développement d’un modèle électrique. Selon Pitt Moos, responsable marketing de Smart, cette décision est justifiée par une foule de facteurs extérieurs : des objectifs politiques, des progrès technologiques des batteries récentes et surtout la croissance de l’urbanisation mondiale qui favorise des courts trajets.

Les énergies renouvelables
Si l’utilisation accrue de la propulsion électrique pour les voitures de l’avenir est incontestée, la question des sources d’énergies primaires reste pourtant sans réponse. Les carburants actuels se feront bientôt rares et les carburants renouvelables seront limités. Enfin, restent le soleil et la géothermie dont le potentiel est quasi inépuisable et dont les sources ne sont actuellement pas encore exploitables économiquement. La pression sur les chercheurs dans ce domaine augmentera considérablement ces prochains temps. Philipp Dietrich de l’Institut Paul Scherrer et Président du Comité d’organisation de IAMF a expliqué, dans son discours de clôture, comment un concept sur la base d’hydrogène produite par de l’énergie solaire pourrait fonctionner, confirmant ainsi l’exposé de l’ingénieur Gérard Fatio.

La diversification de la source d’énergie et de la propulsion
« Les sources d’énergie qui propulseront la voiture du futur seront diverses. » résume René Bautz, Président de Gasmobile et membre du Comité de patronage de IAMF, à la suite des observations des spécialistes et des projections pour l’avenir des représentants de l’industrie automobile. Dans le futur, il n’existera pas seulement une source d’énergie mais plusieurs. Tout comme il n’existera dorénavant plus un seul mode de propulsion mais plusieurs qui évolueront en parallèle. D’autre part, Monsieur Bautz s’attend à une meilleure intégration de la voiture et à une optimisation de son utilisation, principalement dans les régions urbaines. Ce changement de comportement fera partie intégrante de l’ordre du jour des gouvernements et des autorités.
Voir les dossiers "Existe-t-il des alternatives au pétrole ?" 1re partie, 2ème partie et 3ème partie.

IAMF 2009 du 10 au 12 mars
Les conférences et tables rondes de IAMF et EET-2008 ont été suivies par près de 400 participants venus de 34 pays du monde entier. L’année prochaine, IAMF aura lieu du 10 au 12 mars 2009 dans le centre de congrès de GENEVA PALEXPO et durant le Salon de l’Automobile. L’accent sera mis sur l’approvisionnement en énergie pour la mobilité du futur.

* e’mobile : Association Suisse pour des véhicules électriques et efficients (www.e-mobile.ch).
** AVERE : Association européenne pour des véhicules électriques, hybrides et à piles à combustible (www.avere.org).

Haut de page