3 avril 2008

Mercedes-Benz S 400 BlueHYBRID à batterie lithium-ion

Daimler sera l’un des premiers constructeurs à commercialiser la batterie lithium-ion sur un véhicule de série. Jusqu'à présent, cette technologie a principalement été utilisée dans l'électronique grand public. La batterie sera utilisée en série dans la Classe S 400 BlueHYBRID au début de l'année prochaine. Cette technologie a été possible grâce à 25 brevets détenus par Daimler.

La réussite des ingénieurs est avant tout l’intégration d’un système assurant que la batterie fonctionne toujours à la température optimale entre 15 et 35 ° C, ce qui lui permet en retour de fournir une durée de vie et une performance optimales. La batterie est produite à Nersac (France) par la coentreprise Johnson Controls-Saft. En fonction des évolutions d'un marché estimé à quatre millions de véhicules hybrides dans le monde à l'horizon 2015, cette usine fortement automatisée permettra d'atteindre une production de 5 à 10 millions de batteries par an. « Le coût de fabrication d'une batterie lithium-ion n'est pas significatif aujourd'hui. Il est de plusieurs milliers de dollars mais il baissera avec la montée en puissance de la production et une meilleure répartition de nos fournisseurs », a indiqué Alex Molinaroli, président de Johnson Controls. Le module de stockage (batterie, électronique, refroidissement,…) a été développé en collaboration avec l’équipementier allemand Continental.

Les principaux avantages offerts par la nouvelle batterie lithium-ion sont ses dimensions compactes et ses performances supérieures par rapport à la classique nickel-métal-hydrure. Le ratio puissance/encombrement de l'ensemble est 1900 watts par litre. Daimler annonce un niveau de sécurité équivalent à celui des batteries actuelles, alors que ce point a été jusqu’à présent le frein à son exploitation en automobile, principalement en cas de surchauffe. Dans le même temps, les ingénieurs de Daimler étudient dans quelle mesure cette technologie peut alimenter des équipements électriques ou fonctionner avec une pile à combustible.

Le S 400 BlueHYBRID ne consomme que 7,9 litres d'essence aux 100 km dans le NEDC. Cela se traduit par des émissions de CO2 de seulement 190 grammes par kilomètre. La puissance maximale est de 220 kW (299 ch) et le couple de 375 Nm. Le S 400 BlueHYBRID accélère de zéro à 100 km / h en 7,3 secondes.
  Yvonnick Gazeau

Haut de page