23 avril 2008

Un dégivrage automatique réalisé par l'Ecole Centrale de Lille

5 élèves de l'Ecole Centrale de Lille (France) ont mis au point un système de dégivrage automatique du véhicule. Le projet repose sur la détection du givre à l'aide de capteurs (température, humidité, opacité), puis de jets d’un liquide dégivrant légèrement chaud sur le pare-brise et enfin de l’activation des balais d’essuie-glaces

La difficulté du projet a été la détection du givre. Les conditions de givre sont dans un premier temps déterminées : température négative et humidité relative supérieure ou égale à 90%. Cette mesure est assurée par un capteur numérique température/humidité SHT11 de Sensirion. Une fois les conditions de température et d’humidité validées, le système vérifie qu’il a effectivement givré. En effet, température et humidité sont des conditions nécessaires mais non suffisantes pour aboutir à un givrage du pare-brise. L’exposition au vent, le rayonnement solaire, l’état de propreté du pare-brise, sont autant de facteurs qui peuvent agir sur le givrage. Un capteur d’opacité, de type optique par réflexion CNY70, semblable à ceux utilisés pour détecter la présence de pluie sur les pare-brise, réalise ce contrôle. Sa position sur le pare-brise est déterminante, mais certains capteurs de pluie actuels situés relativement bas sont déjà à une position convenable.
  Yvonnick Gazeau

Haut de page