14 mai 2008

ZF inaugure la première unité de production de modules hybrides en Europe

Alterno-démarreur ZF DynaStart
avec embrayage intégré

Le 7 mai 2008, le PDG du Groupe ZF, Hans-Georg Härter, et le Ministre fédéral de l'Économie et de la Technologie, le bavarois Michael Glos, ont inauguré officiellement la première unité de production allemande pour l'industrialisation de modules de propulsion hybrides. Cette usine de 2600 m2 basée à Schweinfurt (Allemagne) aura couté 8 millions d’euros, outillage compris. Actuellement, dans le nouveau hall de production du site ZF Sachs, sont produites les premières unités nécessaires pour l'agrément de fabrication en série. À partir du quatrième trimestre 2008, ZF donnera le feu vert à la production en série et livrera les premiers systèmes à différents constructeurs d'automobiles, d'autobus/autocars et de véhicules commerciaux.

Les moteurs électriques dédiés à l’automobile ont été développés pour des montages hybrides parallèles. La variante "mild-hybrid" propose un alterno-démarreur DynaStart, monté entre le moteur et l’embrayage, qui permettra la fonction start/stop et la récupération d'énergie. Sa puissance pourra atteindre 10 kW sous 42 volts. Des modèles supérieurs, jusqu’à 100 kW et 1000 Nm seront aussi produits, toujours en montage parallèle. Ils seront néanmoins munis d’un embrayage en amont, en plus du conventionnel embrayage en aval, afin d’assurer une propulsion uniquement électrique. Outre le couple du moteur, ce premier embrayage doit aussi être capable de supporter les acyclismes du vilebrequin, ensuite absorbés par un volant bi-masse, voire par le moteur électrique. Un exemple a déjà été exposé cette année lors du salon de Genève dans la boîte automatique à 8 rapports sur le concept car BMW diesel hybride. La partie gestion électronique de puissance a été confiée à Continental Themic. ZF annonce que ce concept permet de réduire la consommation de carburant et les émissions de CO2 jusqu'à 30%. Enfin, un montage hybride série jusqu’à 400 kW est prévu pour les véhicules industriels et bus. Les moteurs sont installés dans les moyeux de roue.

Dans la phase de démarrage, ZF prévoit un volume de production annuel de 35 000 unités. La production pourra ensuite monter jusqu’à 200 000 unités par an et employer 50 personnes. Un premier contrat a déjà été signé : celui de la fourniture du module hybride pour la Mercedes S 400 BlueHYBRID.
  Yvonnick Gazeau

Haut de page