10 juin 2008

PSA Peugeot Citroën renforce son plan PAC avec le programme StorHy

PSA Peugeot Citroën est aujourd’hui convaincu que le véhicule hydrogène PAC (pile à combustible) de type « Range Extender » constituera, à moyen et long terme, une voie prometteuse pour les véhicules zéro émission (ZEV) nécessitant une autonomie accrue par rapport au véhicule électrique. Le démonstrateur Peugeot Partner H2Origin, présenté en avril 2008, illustre cette voie. Néanmoins la maturité technique et économique du véhicule hydrogène PAC est loin du stade industriel permettant une commercialisation en grande série.

Afin d’être aux avant-postes des solutions techniques en rupture pouvant accélérer l’avènement des véhicules hydrogènes, le groupe PSA Peugeot Citroën développe des partenariats ciblés (CEA pour la pile à combustible) ou s’associe aux projets de recherche de la Commission européenne. En travaillant, dans le cadre du projet StorHy, à l’amélioration du stockage de l’hydrogène sous format gazeux, PSA Peugeot Citroën cherchait à accroître significativement l’autonomie des véhicules à hydrogène. Les résultats obtenus dans le cadre du programme StorHy montrent qu’un doublement de la pression de l’hydrogène stocké (700 bars au lieu de 350) est viable techniquement.

Le projet européen StorHy (système de stockage d’hydrogène pour des applications automobiles) a permis des avancées significatives dans le développement de systèmes efficaces et sûrs pour le stockage de l’hydrogène embarqué à bord des véhicules. Pendant les 4 années et demi de la durée du projet StorHy, les acteurs majeurs de l'industrie et la recherche ont collaboré pour faire progresser la recherche et accélérer le développement des trois principales technologies de stockage de l'hydrogène : stockage à l’état gazeux sous haute pression (jusqu'à 700 bars), stockage sous forme liquide (cryogénique) à très basses températures (de moins de 253 °C) ou encore stockage absorbé dans des matériaux solides.

Les solutions technologiques réalisées dans le cadre de StorHy pour le stockage de l’hydrogène à l’état gazeux haute pression ou à l’état liquide sont maintenant prêtes pour un développement en petites séries. Le stockage solide n'est, pour l’instant pas suffisamment mature pour une application automobile.

Le projet européen StorHy, coordonné par Magna Steyr, regroupe 5 constructeurs automobiles (BMW, Daimler, Ford, PSA Peugeot Citroën et Volvo), 14 équipementiers et 15 instituts de recherche européens de premier plan. Ce projet a été financé à hauteur de 10,7 millions d’euros par le 6ème Programme Recherche de l'UE et a mobilisé un budget total de 18,7 millions d’euros.

Haut de page