17 juin 2008

Bosch fête ses 20 ans d’expérience du diagnostic électronique

Bosch KTS 300

En 1988, Bosch proposait déjà aux ateliers indépendants un outil de diagnostic électronique : le KTS 300, premier testeur de diagnostic pour calculateurs. En 20 ans, Bosch a vendu plus de 100.000 appareils.

Surnommé le « Marteau Bosch » en raison de sa forme, ce KTS 300 a fait partie de la gamme jusqu’en 1999. La série KTS n’a ensuite cessé de s’étendre et de se perfectionner, notamment grâce au logiciel d’atelier Bosch ESI[tronic]. Les appareils intègrent désormais des méthodes de recherche de pannes et instructions de réparation complétant ainsi les fonctions pures de diagnostic de calculateurs comme la lecture et l’effacement de la mémoire défauts. Le KTS 500 a été, en 1997, le premier à utiliser les performances de ce logiciel. Avec un accès à plus de 50 marques de véhicules, il s’est positionné comme un véritable outil de diagnostic multimarque. La série des « 500 » a grandi au fil des évolutions techniques, avec les modules 520 et 550 conçus pour accompagner l’introduction d’un PC ou d’un ordinateur portable dans les ateliers, puis à compter de 2006, les KTS 530, 540 et 570. En 2002, Bosch lance le KTS 650, puis le KTS 670, l’outil de diagnostic le plus performant de la série.

Haut de page