20 juin 2008

JSP ARPRO fait gagner 10 kg sur la banquette arrière

Comportement de l'assise en ARPRO
lors d'un choc avant

La société JSP, spécialiste des « padding » en polypropylènes expansés (EPP) de très faible densité, propose une nouvelle utilisation de son produit ARPRO. Elle fournit en effet l’assise de la banquette arrière sur les deuxièmes générations des VW Touareg et Porsche Cayenne. Le cadre métallique et la mousse sont remplacés par un panneau en ARPRO de seulement 0,018 g/cm3. Une mousse de confort et une sellerie complète l’assise. Une réduction de 10 kilogrammes est annoncée, soit un gain de 35%. BMW et Volvo profitent aussi de cette nouvelle application sur leur X5 et XC60. Ce dernier dispose, de plus, d’une fonction anti-sous-marinage qui permet un soubassement plat dans cette zone.

Ce produit permet aussi de proposer plusieurs hauteurs d’assise entre différentes carrosseries (berline, monospace, SUV) construites sur des plateformes communes. C’est par exemple le cas pour la nouvelle Fiat Croma qui utilise la plate-forme Epsilon 2 commune à l'Opel Vectra, la Saab 9-3 et la Cadillac BLS. Il peut aussi assurer lui-même le bossage anti-sous-marinage, le soubassement pourrait ainsi être plat dans cette zone.

L’utilisation de cette matière est par ailleurs sans contrainte. L’ARPRO est livré sous forme de billes. Pour la fabrication de la pièce, le mouliste dispose les billes dans un moule fermé, injecte de la vapeur jusqu’au cœur pendant quelques secondes pour expanser les billes et leur alvéoles internes, ainsi que pour les coller, puis refroidit pour stabiliser la transformation.
  Yvonnick Gazeau

Haut de page