30 juin 2008

Mercedes va introduire les premiers modèles Diesel avec injection AdBlue

Après le traitement des particules, l'objectif du moteur Diesel est de parvenir à une réduction drastique des émissions d'oxyde d'azote, le dernier gaz d'échappement majeur qui a intrinsèquement des niveaux plus élevés que dans les moteurs à essence.

Mercedes-Benz a développé deux versions à cette fin. Dans la E 320 BLUETEC lancée en octobre 2006 aux États-Unis et la E 300 BLUETEC vendu en Europe, un pot catalytique à oxydation et un filtre à particules sont combinés à un convertisseur BlueTec SCR (Selective Catalytic Reduction) à stockage de NOx. La deuxième version est utilisée pour des véhicules plus lourds, à savoir les GL 320 BLUETEC, ML 320 BLUETEC et R 320 BLUETEC. Dans ce cas, une solution aqueuse d'urée (AdBlue) est injectée dans le flux des gaz d'échappement. La solution d'urée est stockée dans un réservoir et alimentée au convertisseur au moyen d'une pompe. Comme la consommation moyenne d'AdBlue est de seulement environ 0,1 litres par 100 kilomètres (ou 1 à 3% de la consommation de gazole), le plein est effectué par le service après-vente lors d’une révision classique. La capacité du réservoir est de 28 litres à la R 320 BLUETEC et ML 320 BLUETEC et 32 litres dans le GL 320 BLUETEC.
  Yvonnick Gazeau

Haut de page