13 août 2008

Bosch intègre les capteurs de lacet et d’accélération dans son calculateur ESP

Intégration des capteurs lacet
et accélération dans calculateur ESP Bosch

Bosch a démarré depuis février 2008 la production d’une nouvelle version de son système électronique de stabilité (ESP®) dont le calculateur intègre désormais des capteurs capables de mesurer la vitesse de lacet et les accélérations longitudinale et latérale. Les intérêts sont une réduction de l’encombrement et du temps nécessaire à son intégration au sein du véhicule. Les premières séries de cette nouvelle technologie présentes dans la nouvelle Seat Ibiza sortie en juin dernier.

Le calculateur électronique de l’ESP® est situé dans le compartiment moteur depuis maintenant plusieurs années où il est directement fixé sur le bloc hydraulique du système de régulation de freinage. Afin d’intégrer les capteurs dans le calculateur, les ingénieurs du Groupe Bosch ont dû surmonter plusieurs obstacles techniques. Ainsi, les capteurs ont dû être adaptés afin de supporter des températures nettement plus élevées. Il a fallu également intervenir sur les vibrations engendrées lors de l’intervention de l’ESP® afin que ces dernières n’altèrent pas les signaux de sortie des capteurs. Les ingénieurs ont donc opté pour un montage à trois points de fixation qui permet d’atténuer les vibrations et qui garantit un équilibre optimal du groupe hydraulique. Cette configuration permet entre autre d’assurer que la conduite sur des routes très accidentées n’altérera en rien le fonctionnement de l’ESP®.

L’orientation du capteur d’accélération latérale fut un autre défi à relever. Le module de capteurs, jusqu’ici installé séparément à l’intérieur du véhicule, devait être disposé exactement perpendiculairement au sens de la marche. Avec le peu d’espace disponible, une telle exigence aurait rendu difficile l’installation de l’ensemble au sein du compartiment moteur. Aussi, les ingénieurs Bosch ont-ils intégré dans l’élément sensible deux accéléromètres exactement perpendiculaires l’un à l’autre. Par conséquent, le bloc hydraulique, qui doit toujours être installé à l’horizontale, peut-être orienté au besoin autour de son axe vertical. L’accélération latérale du véhicule peut ainsi être calculée de façon précise, d’après l’emplacement de montage connu et des signaux en provenance des deux capteurs d’accélération. Les données fournies par ces derniers permettent désormais de mesurer l’accélération longitudinale du véhicule. La valeur ainsi obtenue peut être utilisée notamment pour les démarrages en côte, une fonction connue sous le nom de « Hill Hold Contol » (aide au démarrage en côte). Pour un véhicule à transmission automatique, cette configuration permet également de réduire les pertes du convertisseur de couple et donc de générer des économies de carburant.

Haut de page