28 août 2008

Pivots découplés revoknuckle sur Ford Focus RS

A l’instar de la Renault avec sa Mégane R26.R, Ford a présenté sa version ultra-sportive de sa Focus. Cette Focus RS est propulsé par un 2,5 litres 5 cylindres suralimenté d'origine Volvo. Il développe 220 kW (300 ch) et 410 Nm, le tout, passant par les roues avant !

Evidemment, un tel couple sur l’essieu avant ne pouvait être accompagné que d’une optimisation des moyens de motricité. Outre une caisse rigidifiée et l’emploi d’un différentiel à glissement limité à pignons hélicoïdaux fourni par Quaife, la modification majeure est l’adoption d’un train avant pseudo-MacPherson à pivots découplés (comme la Mégane RS !). Il a été développé en collaboration avec l’équipementier ZF et est baptisé revoknuckle. Le pivot est ainsi fixé à la jambe de force en partie inférieure et supérieure réciproquement par un palier à roulement et par une rotule. La jambe de force est bloquée en braquage par une biellette anti-rotation. Le principal intérêt est la réduction du déport au sol qui réduit les effets néfastes de couple dans la direction dus aux différences d’efforts longitudinaux entre les deux roues. Il faut aussi ajouter un axe de pivot plus vertical garantissant des angles de carrossage plus efficaces en braquage et un amortisseur ne travaillant plus en rotation pour assurer la fonction de direction. Cette dernière fonction est ainsi moins perturbée par les frottements de l’amortisseur et gagne en précision et remontées d’informations.


  Yvonnick Gazeau

Haut de page