16 septembre 2008

AUTOSAR 3.1 intègre les logiciels de diagnostic embarqués

Le consortium AUTOSAR a publié un nouveau jeu de spécifications définissant pour la première fois les règles d’intégration des systèmes de diagnostic embarqués selon la norme OBD II. La Release 3.1 a nécessité la modification de 11 spécifications de la Release 3.0. « Cette nouvelle mouture est importante pour l’Europe et le Japon, mais plus encore pour le marché nord-américain, car la réglementation sur les systèmes de diagnostic embarqués y est plus étendue que partout ailleurs. Désormais, AUTOSAR pourra être appliqué dans le monde entier, » explique Jürgen Mössinger, porte-parole du consortium et vice-président Intégration des Systèmes Automobiles de Bosch.

Les systèmes de diagnostic embarqués ont vu le jour en Californie à la fin des années 80. Leur principale fonction consiste à enregistrer les informations relatives aux gaz d’échappement lors du déplacement du véhicule, et à signaler au conducteur tout écart par rapport aux standards. Ces équipements jouent donc un rôle clé dans le respect des normes d’émissions polluantes pendant toute la durée d’utilisation du véhicule. Des réglementations similaires régissent aujourd’hui les rejets de polluants en Europe et au Japon.

Haut de page