25 septembre 2008

Le volant bi-masse LuK à pendule centrifuge

Volant bi-masse LuK à pendule centrifuge
Double masse représentée en violet

Inventeur du volant bi-masse il y a plus de 20 ans, l’équipementier allemand LuK vient de présenter une évolution originale : l’amortissement des vibrations à pendule centrifuge. Le principe repose sur le mouvement alternatif de 4 doubles masses pendulaires montées sur un plateau intermédiaire. Chaque double masse, placée de chaque côté du plateau intermédiaire, est reliée par deux axes. Leur mobilité par rapport à ces axes est définie selon un chemin usiné dans les doubles masses. Elles sont mises en mouvement par les oscillations cycliques du moteur thermique non-traitées par le système bi-masse. Par ailleurs, le pendule centrifuge n'a pas de fréquence propre fixe, mais une fréquence variable en fonction du régime. L’amortissement varie ainsi avec le régime du moteur.

Une masse pendulaire d'un kilo suffit pour réduire jusqu’à 60% les vibrations sur la boîte de vitesses. L'isolation de base des vibrations reste assurée par le biais du volant bimasse à système masse-ressort et le pendule centrifuge élimine les vibrations résiduelles. Connu depuis plusieurs décennies, le principe du pendule centrifuge s’applique déjà aux moteurs d'avions. Cependant, en raison de la masse pendulaire de 5 kg requise pour le système et de la complexité d'adaptation au moteur, les connaissances issues de l'aéronautique ne pouvaient pas servir à l'automobile. C'est seulement en combinaison avec un volant bimasse moderne que LuK est parvenu à appliquer le principe du pendule centrifuge à la chaîne cinématique.

Le premier volant bimasse à pendule centrifuge équipera en série, dès cette année, les modèles hauts de gamme d’un constructeur automobile de renommée internationale.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page