16 octobre 2008

Nouvelle génération du moteur Mazda à pistons rotatifs RENESIS

Nouvelle génération du moteur
Mazda à pistons rotatifs RENESIS

Mazda a célébré en 2007 les 40 ans de développement du moteur rotatif depuis son introduction dans la Cosmo Sport en 1967. La saga du moteur rotatif se poursuit avec le début du développement du 16X :
  • Nouvelles dimensions. Avec la nouvelle génération RENESIS, Mazda a modifié la forme en cocon du carter de rotor trochoïdal. Ceci correspond à une nouvelle évolution de la structure de base du moteur qui a débuté par plus de sept années de recherche sur la forme trochoïdale optimisée depuis l’introduction du premier 10A (491 cm3 x 2) en 1967, suivi du 13A (655 cm3 x 2), 12A (573 cm3 x 2) et de l’actuel 13B (654 cm3 x 2). Ce changement de forme est obtenu en réduisant la largeur du carter du rotor et son épaisseur tout en augmentant le volume intérieur, ce qui se traduit par une augmentation de cylindrée qui passe à 800 cm3 x 2.
  • Augmentation de la course. Concernant sa forme particulière, l’augmentation du rayon et de l’excentricité du trochoïde et la diminution de la largeur du carter de rotor ont entraîné une augmentation de la course. Suite à cette modification, le rapport surface/volume de la chambre de combustion diminue, permettant un abaissement des pertes par refroidissement. De plus, étant donné que le très faible volume de la chambre de combustion est réduit, la propagation de la flamme est favorisée et le moteur présente une combustion plus rapide et une meilleure consommation. Outre l’amélioration de la consommation, un couple plus élevé sur la totalité de la plage de régimes a été également obtenu.
  • Injection directe. Le RENESIS nouvelle génération est le premier moteur rotatif à essence développé pour bénéficier de l’injection directe. Le système reprend le concept de base du moteur rotatif à hydrogène en injectant l’essence sous haute pression au cours du cycle d’admission, permettant ainsi une meilleure atomisation et vaporisation du carburant et la formation d’un mélange air/carburant plus stable. La chaleur latente de vaporisation du carburant permet d’abaisser la température du mélange air/carburant, ce qui accroît l’efficacité de charge du moteur. Simultanément, ceci réduit l’adhérence du carburant sur les parois de la chambre - ce qui constituait un problème avec le système d’injection à orifice classique - tout en favorisant une meilleure homogénéité du mélange air/carburant. Il en résulte une nette amélioration du rendement thermique et une augmentation du couple. Mazda continue activement de chercher d’autres améliorations de rendement.
  • Carter en aluminium. La nouvelle version 16X conserve des dimensions extérieures proches à l’actuel RENESIS - ce qui permet d’allouer un plus grand volume du véhicule à l’habitacle. Par ailleurs, les carter en aluminium et quelques autres mesures allègent un moteur déjà connu pour son bon rapport puissance/poids.
Voir notre dossier Le moteur à pistons rotatifs.

Haut de page