7 novembre 2008

Un pare-brise à effet acoustique actif en développement par InMar

En raison de sa grande surface et de sa fixation collée à la coque, le pare-brise est l’un des éléments de transfert des bruits vers l’habitacle. Quelques voitures sont déjà dotées d’une version amortissante capable d’absorber jusqu’à 20% des vibrations engendrées par la carrosserie. L’absorption est assurée par une résine étalée entre les deux couches de PVB, prises en sandwich entre les deux surfaces de verres.

Une équipe de chercheurs, regroupés dans le projet européen InMar (Intelligent Materials for Active Noise Reduction), travaillent actuellement sur l’introduction d’un dispositif actif. L’idée est d’insérer une couche piézoélectrique à l’intérieur du pare-brise afin qu’elle puisse émettre des ondes opposées à celles reçues. Ce pare-brise fonctionnerait alors de la même manière qu’une membrane d’haut-parleur. La propagation des émissions sonores dans le véhicule seraient ainsi fortement réduite. Ce produit intéresserait aussi le domaine ferroviaire pour les vitres latérales des wagons. Une des difficultés du projet est l’obtention d’une couche convenablement fine pour atteindre le niveau de transparence légal tout en étant assez suffisamment puissante pour produire un effet actif.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page