26 décembre 2008

Volvo cherche à en savoir plus sur l’erreur humaine

Volvo Cars a préparé une centaine de Volvo V70 et XC70 équipées de plusieurs caméras et d’ordinateurs sophistiqués pour qu’elles fassent partie d’un important projet européen d’essais automobiles grandeur nature. Le but est d’étudier en détail, pendant 3 ans, le comportement des conducteurs et en particulier leurs réactions « humaines » face à des situations routières complexes. Ces recherches font partie d’un projet de l’Union Européenne baptisé EuroFOT (Field Operational Tests – essais opérationnels sur route) dans lesquels sont engagés, outre Volvo Cars, d’autres acteurs de l’industrie automobile de même que le centre d’étude SAFER de la Chalmers tekniska högskola (université de technologie Chalmers).

« Afin de nous libérer de la hantise des accidents, il nous faut en savoir davantage sur les erreurs et les situations qui mènent à ces accidents, » déclare John-Fredrik Grönvall, ingénieur, responsable des essais opérationnels sur le terrain (Field Operational Tests, FOT) pour Volvo Cars. Au total, ce sont environ trois millions de kilomètres de conduite quotidienne qui seront couverts par des voitures équipées de dispositifs de sécurité déjà disponibles sur le marché puis analysés par les chercheurs. « En Suède, 150 véhicules de marque Volvo participeront au projet, répartis en 100 voitures et 50 camions équipés de nombreux systèmes récoltant les données. En outre, 275 véhicules dotés d’un équipement moins sophistiqué participeront également aux tests en Europe et 1 000 conducteurs répondront à une enquête, » explique Trent Victor, directeur de recherche Road User Behaviour (comportement de l’usager de la route) au SAFER.

Haut de page