20 janvier 2009

Volvo limite l’exposition au nickel dans tous ses intérieurs

Il est estimé que jusqu’à 15 % des femmes et 5 % des hommes – environ 120 millions de personnes dans le monde – souffrent d’hypersensibilité au nickel qui peut provoquer des lésions cutanées (éruptions, eczéma, cloques…). Malheureusement, le nickel se trouve dans de très nombreux objets de la vie quotidienne : pièces de monnaie, boucles de ceinture et de bracelets de montre, bijoux fantaisies, montures de lunettes… et pièces d’intérieurs automobiles.

Volvo Cars a pour cela choisi d’imposer des normes spécifiques à ses fournisseurs afin que la pertes en nickel de leurs pièces soient réduites à un très faible niveau. Cela signifie que toutes les pièces d’apparence métallique parsemant l’intérieur des Volvo (poignées de porte, levier de vitesses, clef de contact, emblème Volvo sur le volant, commandes de climatisation…) présentent des pertes en nickel très limitées grâce à un recouvrement spécial totalement exempt de ce métal allergène.

« Chez Volvo Cars, nous avons beaucoup travaillé avec nos fournisseurs à la réduction des allergènes dans nos habitacles. Tous nos tissus et cuirs sont certifiés Oeko-Tex Standard 100 et quatre modèles avec neuf habitacles différents présentent un air ambiant recommandé par l’Association suédoise Asthme et Allergies (Astma och Allergi Förbundet) » déclare Andreas Andersson, responsable de la pureté des intérieurs chez Volvo Cars.

Haut de page