17 février 2009

Moteur à rapport volumétrique variable MCE-5 : programmes 2009 et 2010

MCE-5 VCRi dans
prototype roulant

Une voiture prototype de type Peugeot 407, équipée du moteur à technologie MCE-5, a permis de révéler les premiers chiffres concrets de cette application à rapport volumétrique variable. La consommation est annoncée à 6,7L/100km sur cycle NEDC (158 g de CO2/km), soit une nette amélioration pour un véhicule doté d’un moteur développant une puissance de 162 kW (220 ch) et un couple de 420 Nm disponible dès 1500 tr/min. Pour rappel, ce 4 cylindres siglé VCRi ne fait que 1,5 litre de cylindrée. Le concepteur précise qu’il ne s’agit là que de résultats intermédiaires obtenus d’un moteur encore en développement et qui ne dispose ni de l’injection directe, ni des chambres de combustion optimisées attendues pour fin 2009. Ce véhicule démonstrateur sera exposé sur le stand de MCE-5 DEVELOPMENT N°3000 du « Pavillon vert » du 79e Salon International de l’Automobile de Genève.

La version 2010 du MCE-5 VCRi sera équipée de l’injection directe essence (GDI) et de chambres optimisées, ainsi que d’une gestion avancée de la thermique du moteur, de la culasse, des pistons et du collecteur échappement. La puissance passera ainsi à 200 kW (270 ch), le couple à 460 Nm et la consommation moyenne NEDC sera située sous la barre des 6.0L/100 km (moins de 140g de CO2/km). Avec une telle motorisation, atteindre 120g de CO2/km devient réaliste à horizon 2012-2013 pour les véhicules à haute performance, avec une forte réduction de la consommation de toute la gamme de véhicules.

L’industrie automobile peut dorénavant disposer d’un programme pour le développement et la production du MCE-5 VCRi à horizon de 6 à 8 années.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page