20 février 2009

Programme Renault basses émissions et zéro émission de CO2

Renault travaille sur des véhicules basses émissions et zéro émission de CO2 à un coût accessible. Les développements des projets mécaniques s’inscrivent dans deux directions : le véhicule 100 % électrique et de nouvelles technologies sur les moteurs et transmissions conventionnels.

Une nouvelle famille TCe 3 et 4 cylindres couvrira la plage de cylindrée de 0,9 l à 1,2 l et remplacera des moteurs atmosphériques d’une cylindrée de 1.2 l à 1.6 l. Suralimentés par un turbocompresseur à faible inertie, ces moteurs seront centrés sur la tranche de puissance de 65 kW à 85 kW (90 ch à 115 ch). Renault développera par la suite des versions plus puissantes. La conception de la base du moteur permettra l’injection directe et des puissances au litre encore plus élevées. Les émissions de CO2 seront réduites de 30 g à 40 g, par rapport aux moteurs remplacés avec, sur certaines applications véhicules, des émissions de CO2 inférieures à 100 g/km. Les premières versions de ces moteurs seront lancées dans deux ans et demi. Renault estime qu’à horizon 2015, quelque 85 % de ses volumes de motorisations essence en Europe seront couverts par ces moteurs.

Entièrement nouveau, le futur moteur 1.6 dCi 130 affichera à son lancement une puissance de 96 kW (130 ch). Cela correspond à une diminution de cylindrée de 16 % par rapport à un moteur diesel actuel de 1.9 l de puissance équivalente. Renault développera par la suite des versions plus puissantes. Les émissions de CO2 seront réduites de 25 grammes, par rapport à ce même moteur. Réduction à laquelle viendront s’ajouter des gains sur le véhicule (aérodynamisme, frottement, masse des véhicules, etc.). Il sera prédisposé à la norme d’émissions Euro 6. Couvert par plus de 15 brevets Renault, ce moteur sera le cœur de gamme du segment C ainsi qu’une motorisation clé pour le segment D et les fourgons. Son lancement est prévu en 2011. Ce projet, baptisé R9M, est co-développé dans le cadre de l’alliance Renault-Nissan.

Enfin, l’alliance Renault-Nissan développe une gamme complète de groupes motopropulseurs 100 % électriques qui couvrira la tranche de puissance de 50 kW à 100 kW (70 ch à 140 ch). Elle se destine à toutes les catégories de véhicules : des citadines aux berlines familiales en passant par les fourgonnettes et fourgons. Les premiers groupes motopropulseurs 100 % électriques équiperont une berline tricorps et un véhicule utilitaire type Kangoo dès 2011.

Haut de page