13 mars 2009

BMW adjoint la navigation au programme de réduction de la consommation

BMW Group développe un nouveau système de navigation qui permettra d’optimiser les itinéraires de manière à réduire la consommation de carburant. Ce système capable d’apprendre et de mémoriser automatiquement certaines informations permettra de disposer d’informations sans avoir à entrer une destination et ainsi rendre chaque déplacement plus efficace.

Les ingénieurs ont installé ce nouveau dispositif dans une Série 3 servant de prototype pour le développement de cette nouvelle plateforme. Le responsable du projet Andreas Winckler qualifie ce système de « visionnaire et autodidacte ». Au contraire d’un système attendant les informations de l’utilisateur, ce nouveau produit doit pouvoir être proactif et savoir anticiper sur les paramètres de circulation. Pour cela, il faut que le système puisse ‘apprendre’. Cet apprentissage ne concerne pas uniquement les destinations mais aussi les raccourcis ou les habitudes de l’utilisateur. « Par exemple, le lundi matin le véhicule peut penser que ma destination par défaut sera mon lieu de travail et si mon enfant se trouve à bord à ce moment là, le système peut de lui-même décider de faire un détour par l’école », explique Andreas Winckler. Le prototype a déjà développé une capacité incroyable à anticiper sur les trajets avec un taux de réussite de 70% (contre 30% au début du projet).

Ce nouveau système de navigation associé aux technologies EfficientDynamics permettra également d’optimiser les fonctions liées à la réduction de la consommation de carburant. Lorsqu’il fonctionne avec la récupération d’énergie, par exemple, le système de navigation intelligent permet d’anticiper sur les zones susceptibles de faire fonctionner la récupération d’énergie au freinage. Ainsi, la récupération d’énergie se fait plus tôt et donc sur une durée plus importante. Autre exemple, le système peut également anticiper sur les besoins du moteur en carburant et en air en fonction des limitations de vitesse et du type de route fréquentée.

Cette nouvelle technologie ouvre également de nouvelles perspectives en association avec une motorisation hybride par exemple ou la lecture des panneaux de signalisation. Le prototype est d’ailleurs équipé du système de reconnaissance des limitations de vitesse. Une autre application pourrait être la mémorisation des angles de braquage à certaines intersections en vue d’optimiser la direction active ou du revêtement d’une portion de route pour améliorer l’amortissement.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page