31 mars 2009

La Nissan 370Z mise au régime

Nissan 370Z équipée du SRC (Synchro Rev Control)

La Nissan 370Z arrive sur le marché des GT, en remplacement de la 350Z. Comme son appellation le suggère, la cylindrée du V6 (VQ37VHR) a été portée à 3,7 litres pour délivrer 243 kW (331 ch), soit une augmentation de 13 kW (18 ch). Il intègre par ailleurs une distribution variable VVEL (Variable Valve Event and Lift,) améliorant la réponse du moteur à bas régime et son couple à régime élevé.

Le poids à vide de la voiture a chuté de 32 kilos grâce à une utilisation accrue de matériaux légers, par exemple des portières, un capot et l’hayon en aluminium. Le comportement dynamique devrait progresser grâce à l’élargissement des voies avant (de 15 mm) et arrière (de 55 mm), au raccourcissement de l’empattement (de 100 mm) et à une structure de carrosserie plus rigide.

La Nissan 370Z affiche quelques nouvelles technologies comme le passage des vitesse avec mise au régime automatique, adapté pour la première fois à une transmission manuelle. En effet, cette boîte mécanique propose deux modes de fonctionnement, conventionnel ou S-Mode. Dans ce dernier cas, le système « Synchro Rev Control » (SRC) est automatiquement engagé. Ce système fait en sorte que le régime moteur soit ajusté au régime exact au moment du réembrayage lors d’un changement de rapport.

Des capteurs sur l’embrayage et sur le levier de vitesse surveillent le comportement du conducteur afin d’augmenter le régime moteur ou prévenir toute chute de régime à chaque montée de rapport. Lorsque les capteurs détectent un mouvement de la pédale d’embrayage, le système SRC est amorcé pour fonctionner dès que le levier de vitesse est déplacé. Par association de cette information avec la vitesse de la voiture, le SRC détecte si le conducteur ralentit à l’approche d’un virage ou s’il souhaite monter ses rapports à la volée.

Haut de page