26 mai 2009

Le Fiat Fiorino électrique réalise un parcours de 600 km en une demi-journée

Fiat Fiorino électrique

L'autonomie sera l’une des clés qui conditionnera le succès des futurs véhicules électriques (voir notre dossier Les défis technologiques de la voiture électrique). Le constructeur Micro-Vett vient de réaliser une démonstration s’appuyant sur le principe d’un réseau de distribution capable de recharger les batteries d'un véhicule le temps de prendre un café.

Cette démonstration a eu lieu en Norvège, d'Oslo à Stavanger, empruntant la nouvelle route qui connecte les deux importantes cités, en simulant une station service tous les 120-130 km pour recharger les batteries d’un Fiat Fiorino 100% électrique. Le Fiat Fiorino électrique de série, modifié avec un équipement de traitement de données, a quitté Oslo le 13 mai. Un Iveco Daily Bimodale l'a accompagné, avec à son bord un chargeur de batteries à haute tension. Avec l'appui et l'approbation des compagnies d'électricité locales qui ont mis à disposition des points de charge à haute tension, l'équipe Micro-Vett a pu faire des pauses très rapides pour recharger les batteries sur la route, simulant le futur réseau de bornes de chargement et permettant au Fiorino électrique d'atteindre sa destination en 12 heures.

L'équipe a fait quatre stops de 40 à 45 minutes chaque, utilisant une prise 400 volts, et des connections 125 A pour alimenter l'unité de chargement. Des temps de chargement plus rapides auraient pu être possibles avec des intensités de connections plus hautes. Le Fiorino électrique est arrivé à Stavanger après 586 km d'autoroutes, ponts et tunnels sur la côte norvégienne.

Le Fiorino électrique est dérivé d'un modèle de production de série de Fiat, qui laisse les caractéristiques externes inchangées. Il est alimenté par un moteur de 20 kW et un pack de batteries au Lithium-Polymère.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page