6 juillet 2009

Ethernet remplacera-t-il le Bus CAN dans l’automobile ?

Le bus CAN est largement employé par les constructeurs automobiles, mais il montre ses limites face en raison de sa nécessité de déterminisme et face aux besoins grandissants en bande passante. Le récent FlexRay offre l’avantage d’un débit supérieur, 10 Mbit/s, soit 10 fois plus que le CAN. Il n’est cependant utilisé pour le moment que par quelques constructeurs allemands. Une nouvelle offre pourrait peut-être venir de la bureautique : la connexion Ethernet. Déjà, l’Airbus A380 utilise l’AFDX, un dérivé redondé et fiabilisé d’Ethernet.

« Les caractéristiques de base du protocole sont en effet suffisamment souples pour pouvoir adjoindre des notions de déterminisme qui, initialement, lui font défaut. De plus, le rapport coût/bande passante d’Ethernet en fait un excellent candidat pour le monde de l’automobile pour lequel il commence à y avoir une offre de composants qualifiés » annonce Thierry Bouquier, spécialiste des protocoles de communication chez ESG France. Plusieurs constructeurs et équipementiers travaillent sur cette solution pour commencer comme protocole support pour le diagnostic.

Haut de page