7 septembre 2009

TPMS à détection automatique de la position des capteurs sur la roue

Dans le cadre des initiatives mises en place pour réduire les émissions de CO2, l’UE envisage de rendre les systèmes de surveillance de la pression des pneus obligatoires à partir de 2012, étant donné qu’une pression de gonflage inadaptée accroît la consommation d’essence ainsi que les émissions. Cependant, la préoccupation environnementale n’est pas la seule raison motivant la décision de la Commission européenne. Une pression des pneus inadéquate augmente également l’usure et la déchirure des pneus, ce qui allonge la distance de freinage et empêche le contrôle du véhicule.

Le nouveau système TPMS de Johnson Control se distingue par sa capacité automatique et adaptative à détecter la position des capteurs sur la roue (système « Auto-train/Auto-learn. Un algorithme breveté d’auto-apprentissage se trouve au cœur de l’innovation, intégré dans le récepteur TPMS. Il calcule automatiquement le positionnement de chaque capteur et analyse le signal entrant depuis l’unité de contrôle ABS et ESC au début de chaque trajet. Ainsi, après avoir changé un pneu, il n’est pas nécessaire de consulter le manuel pour réaliser la procédure. « Ceci constitue une nouveauté car auparavant, pour changer des roues disposant de systèmes comparables, il aurait fallu assigner chaque capteur de pression de gonflage à sa position respective. Et il s’agissait d’une procédure d’initialisation que seul le personnel compétent d’un garage pouvait réaliser », précise Krister Gamaggio, Directeur de Produits, Electronique, chez Johnson Controls.

Le système signale une pression trop basse, de manière tout aussi précise pour un seul pneu que pour les quatre pneus, et la technologie des capteurs peut même détecter un changement de pression minimal de 70 mbar. Lorsque la pression est constante, la valeur actuelle est envoyée au récepteur toutes les minutes. En revanche, si le système détecte une anomalie, un mode plus rapide s’active avec un taux de détection plus élevé pour que le capteur prenne une mesure plusieurs fois par minute. Si une différence de pression existe, le capteur envoie immédiatement une séquence au récepteur avec les nouvelles valeurs. Grâce à ce mode de transmission, même les pertes de pression marginales au cours d’un trajet sont indiquées toutes les 10 secondes, ou dès que la voiture redémarre après une période de stationnement. Même lorsque le véhicule est en stationnement, la pression des pneus est mesurée régulièrement mais à une fréquence inférieure, garantissant ainsi une économie d’énergie. La batterie des capteurs a une durée de vie d’environ neuf ans.

Le système TPMS de Johnson Controls permet de prendre des mesures directement mais à la différence d’autres systèmes similaires, il requiert une seule antenne, intégrée directement dans l’unité de contrôle TPMS. Cela permet une réduction significative des coûts tout en éliminant le câblage additionnel.

Haut de page