10 septembre 2009

Le tableau de bord avionique de la Lamborghini Reventon

Le tableau de bord avionique
de la Lamborghini Reventon

L’équipementier italien MTA a acquis l’année dernière Digitek SpA, société spécialisée, dans le secteur automobile, en appareils digitaux de bord et tableaux de bord (Formule 1, aéronautique, voitures de sport, etc.).

Une de ses réalisations la plus emblématique est probablement le tableau de bord de la Lamborghini Reventon. Sa représentation graphique est inspirée des tableaux de bord des avions de chasse. La nouveauté technique est sa constitution en trois écrans plats à cristaux liquides TFT, deux de 7” en position latérale et un de 3,8” en couleurs positionné centralement. Ils permettent de visualiser l’instrumentation de façon entièrement configurable tant du point de vue du style, des couleurs que des tailles. Les affichages du tableau de bord virtuel sont actuellement au nombre de deux (le tableau est appelé virtuel car toutes les lectures ou affichages sont représentés sous forme numérique) et sont sélectionnables par conducteur: affichage analogique ou avionique. Le premier est une réplique de l’instrumentation analogique utilisée sur les tableaux de bord traditionnels tandis que le second est une reproduction des tableaux de bord des avions militaires, d’où le nom. Les graphiques sont de type tridimensionnel statique, mais la prédisposition avec animations, toujours tridimensionnelle, existe déjà.

Une voiture comme la Reventon nécessite, étant donné la vision limitée que le conducteur à de l’arrière, la présence de caméras postérieures pour faciliter les manœuvres de parking. C’est pourquoi le tableau de bord permet aussi l’affichage simultané de deux entrées vidéo : une pour la caméra arrière, l’autre pour de futures applications du Night Vision. Ce dernier système permettra, grâce aux caméras à infrarouges, d’avoir une bonne vision nocturne et de reconnaître la présence de personnes, animaux ou objets le long de la route. Le G-Force-Meter est, lui aussi, complètement nouveau, il s’agit d’un écran permettant de visualiser les forces dynamiques de vitesse et les accélérations transversales et longitudinales à laquelle la voiture est soumise. Les forces subies sont représentées par le mouvement d’un curseur sur une grille graduée en 3D, en fonction de leur intensité et de leur direction.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page