16 septembre 2009

Renault dévoile ses 4 voitures électriques

Gamme voitures électriques Renault

Renault a dévoilé au salon de Francfort 4 concepts-car électriques à batteries lithium-ion qui préfigurent la gamme de véhicules proposés à partir de 2011. Ces quatre véhicules répondront à des usages et des clients différents :
  • TWIZY Z.E. Concept, véhicule urbain 2 places équipé d’un moteur électrique de 15 kW.
  • ZOE Z.E. Concept, berline compacte polyvalente 4 places à moteur de 70 kW (95 ch).
  • FLUENCE Z.E. Concept, berline permettant de transporter 5 personnes.
  • KANGOO Z.E. Concept fourgonnette électrique destiné aux flottes et aux professionnels (moteur de 70 kW, 95 ch).
La Renault Fluence Z.E. Concept se déplace grâce à un moteur de 70 kW (95 ch) et 226 Nm. Il est situé au niveau du train avant alors que sa batterie lithium-ion est positionnée entre la banquette arrière et le coffre. L’objectif était de trouver un bon compromis permettant d’accueillir une batterie suffisamment grande pour garantir une bonne autonomie (160 km), tout en maintenant un volume de coffre qui réponde aux besoins d’une famille (327 dm3).

Le conducteur dispose de 3 possibilités pour « faire le plein » :
  • La charge standard : en 4 à 8 heures, via une prise de recharge conventionnelle 220 V.
  • La charge rapide : en 20 minutes, sur des bornes spécifiques fournissant un courant triphasé de 400 V et pouvant aller de 32A à 63A (infrastructure en cours de développement).
  • Le système exclusif « Quickdrop » ou échange rapide de batteries : en 3 minutes dans une station d’échange.
L’Alliance Renault-Nissan et la société Better Place travaillent en étroite collaboration depuis deux ans au développement de stations d’échange de batteries « QUICKDROP ». Le processus d’échange de batterie automatisé, qui se fait en trois minutes environ, est le temps nécessaire pour faire le plein d’un réservoir de carburant, voire plus rapide. Il est également plus propre et plus commode pour les conducteurs puisqu’ils n’auront pas à sortir du véhicule. Ce mode de charge innovant doit cependant faire ses preuves, surtout sur son bilan économique en raison de la mobilisation d’un grand nombre de batteries.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page