24 septembre 2009

Embrayage de démarrage à bain d'huile ZF, enfin plus de convertisseur

Embrayage de démarrage ZF HCC

Un embrayage de démarrage à bain d'huile a l'avantage de transmettre un couple avec un rendement plus élevé qu’un convertisseur hydrodynamique. Sa performance est toutefois limitée par le circuit de refroidissement hydraulique dont il dépend : normalement le circuit de refroidissement d'un embrayage à bain d'huile a une capacité de 30 litres par minute, alors qu'avec un convertisseur dispose d’un débit maximum d'environ 10’000 litres par minute. L’embrayage de démarrage à bain d'huile HCC (Hydrodynamically Cooled Clutch) de ZF est doté d’un circuit de refroidissement inspiré du circuit hydraulique du convertisseur de couple.

Le système HCC est ainsi capable de transmettre des couples d'entrée très élevés en cas de sollicitations thermiques très sévères grâce à son circuit d'huile spécial intégré dans l'embrayage. De plus, ce nouvel embrayage permet de transmettre le couple de façon plus directe étant donné que, par rapport au convertisseur de couple, cette solution permet de réduire la masse globale de 20 % et le moment d'inertie de 50 %. ZF précise également qu’une transmission automatique équipée du système d'embrayage HCC offre une rapidité d'engagement des rapports identique à celle des transmissions à double embrayage.

L'HCC de ZF est déjà produit en série dans une variante constituée de 6 disques d'embrayage à même de transmettre un couple d'entrée jusqu'à 900 Nm tandis qu'une version avec 8 disques d'embrayage transmet un couple de plus de 1 000 Nm. La Mercedes SL 63 AMG Roadster, la première voiture recevant l'HCC en série, est dotée d'un moteur V8 de 386 kW (525 ch) capable de transmettre à la boîte de vitesses un couple maximal de 630 Nm.

Haut de page