24 septembre 2009

Injecteur essence à solénoïde pour injection directe à jet direct chez Delphi

Injecteur essence à solénoïde ultra rapide
Delphi Multec 20

Delphi propose deux familles d’injecteurs pour les moteurs à essence à injection directe : le Multec « multi-trous » adapté au mode de combustion homogène, et le Multec 20 plus adapté au mode de combustion à charge stratifiée et jet direct. Les deux types d’injecteurs ont un actionneur de type solénoïde, technologie conventionnelle qui offre un avantage significatif en termes de coût. Le Multec 20, grâce à son actionneur solénoïde ultra rapide conçu spécifiquement pour les applications à combustion en mode stratifié, assure cette fonction pour un coût et un poids plus faibles que la technologie piezo.

La combustion en mode stratifié a des exigences plus importantes que l’injection directe en mode homogène, notamment en termes de stabilité et de pénétration du spray d’essence, mais aussi en termes de pulvérisation du carburant et de dosage précis de train d’injections afin de produire le mélange souhaité pour une combustion optimale et une robustesse à l’allumage. Pour répondre à ces exigences, les injecteurs du marché actuel utilisent un actionneur piezo-électrique associé à un orifice de sortie dit à ouverture externe.

L’injecteur Multec 20 doté de son actionneur solénoïde ultra rapide, offre les mêmes avantages en termes de performance que les systèmes piézo-électriques mais sans les coûts associés à l’actionneur piezo et aux circuits électroniques de contrôles nécessitant une haute tension. Grâce à une base commune, il est possible d’utiliser le même calculateur (système de contrôle et de commande) pour les injecteurs Multec dédiés aux applications de combustion homogène et pour le Multec 20 spécifique au mode de combustion stratifié. Les deux types d’injecteurs se démarquent également par leur performance en termes de compromis bruit – émissions. Il s’agit là d’un élément important puisqu’il permet des réductions de coûts et de poids liés à la mise en place des systèmes d’atténuation de bruit.

« D’ici 2017, nous pensons que le marché des moteurs à essence sera composé à 40% de véhicules avec un système à injection indirecte contre 60% à injection directe, » déclare Sebastian Schilling. « L’injection directe essence est essentielle pour la tendance grandissante des moteurs turbocompressés à cylindrée réduite (downsizing). En effet, grâce au refroidissement de la charge, les niveaux de suralimentation ou de compression sont plus élevés. Au final, il en résulte un agrément de conduite doublé d’une économie de carburant.»

Haut de page