30 septembre 2009

Michelin développe un pneu spécifique pour les voitures électriques

Si le pneumatique absorbe approximativement 20% de l’énergie lors du déplacement de la voiture, ce chiffre peut monter jusqu’à 40% sur une voiture électrique. C’est du moins le chiffre annoncé par Michelin lors du salon de Francfort. Par ailleurs, ce type de véhicule présente également quelques autres particularités qui a intéressé le manufacturier : une quasi absence de bruit de fonctionnement et une problématique autonomie/capacité de batterie.

Michelin a en conséquence développé un pneu mieux adapté au véhicule électrique. Il est ainsi d’un grand diamètre et relativement étroit afin d’abaisser la résistance au roulement et donc de minimiser son effort à l'avancement. Par ailleurs, le grand diamètre associé à un profil bas permet de réduire le nombre de rotation pour une même distance parcourue et de limiter les déformations des flancs. Le grand diamètre apporte aussi une plus grande longévité.

La résistance au roulement est également abaissée par un nouveau dessin de la sculpture de la bande de roulement. Elle est constituée de longs sillons longitudinaux, étroits et directionnels, suffisamment profonds pour évacuer l’eau mais sans pavés pour limiter les déformations. Ces sillons sont, en outre, à espacement variable afin de réduire son bruit de roulement.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page