6 octobre 2009

IBM vise une autonomie automobile de 800 km avec une batterie Lithium-Air

Le centre de recherche d’IBM, en collaboration avec d’autres sociétés et organisations, a présenté un plan de développement d’une batterie lithium-air viable commercialement. Ce projet baptisé "Battery 500" devrait permettre à un véhicule électrique d’atteindre 800 km d’autonomie. S’ils arrivaient à leur fin, la batterie mettrait à mal l’intérêt de la pile à combustible et lèverait un des freins majeurs de la voiture électrique.

Le principe de fonctionnement est de pulser de l’air dans la batterie plutôt que de stocker un second agent de réaction dans les cellules. La batterie ne fonctionnerait donc plus de façon hermétique. La principale limite serait la surface des électrodes. L’énergie massique de la batterie lithium-air serait de 5000 Wh/kg alors que les meilleures batteries lithium-ion actuelles pour les voitures électriques ne dépassent pas les 180 Wh/kg ! Ce chiffre est encore plus étonnant lorsqu’il est comparé à celui de l’énergie fossile. En effet, l’essence présente une valeur de 13’200 Wh/kg mais le rendement de la chaîne de traction du moteur thermique sur un cycle d’utilisation est très largement inférieur (environ 15% contre 65%).

IBM se donne 2 années de recherche pour déterminer la viabilité du projet "Battery 500".

  Yvonnick Gazeau

Haut de page