7 octobre 2009

EuroFOT teste l’impact de huit systèmes avancés d’assistance au conducteur

Dans le contexte d’euroFOT (European Field Operational Test on Active Safety Systems), un projet de recherche européen, 28 organisations se sont engagées à tester et à évaluer scientifiquement l’impact de huit systèmes avancés d’assistance au conducteur sur la sécurité, l’efficacité et le confort du conducteur. Ce projet de recherche commun est soutenu par des fonds européens de la DG Société de l’information et médias.

Des systèmes de contrôle tant latéraux que longitudinaux seront testés : des systèmes qui avertissent le conducteur du risque d’une collision latérale et/ou d’un choc par l’arrière. Par ailleurs, d’autres systèmes embarqués avancés, tels que le Système d’alerte de vitesse excessive en approche de virage, l’Optimiseur d’efficacité énergétique et les systèmes de navigation à interface homme/machine sûre seront testés.

Début 2010, pas moins de 1000 véhicules de différentes marques automobiles européennes, équipés de différents systèmes intelligents embarqués, parcourront l’Europe pendant environ un an. Ces véhicules intelligents collecteront des données qui devraient fournir des réponses quant aux impacts de tels systèmes sur la sécurité, l’efficacité et le confort du conducteur.

Clément Val, responsable du département expérimentations et sciences comportementales du CEESAR: "euroFOT est une occasion unique pour tous les conducteurs français qui participeront à l'étude, de contribuer à améliorer les véhicules et la sécurité sur nos routes. Les données recueillies apporteront en effet une connaissance inédite sur l'usage réel des véhicules et de leurs équipements par monsieur tout le monde. Ceci permettra aux chercheurs de mieux comprendre les causes des accidents, d'évaluer le bénéfice apporté par chaque innovation, et aux industriels de faire les choix techniques qui rendront les voitures du futur à la fois plus sûres et plus agréables à conduire."

Le projet euroFOT a pour but de sensibiliser et de fournir des indications, basées sur des données scientifiques, quant aux réels avantages des systèmes intelligents embarqués existants. Les résultats du test opérationnel sur route permettront également de prendre de meilleures décisions en connaissance de cause.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page