29 décembre 2009

Enfin des chiffres intéressants sur la Toyota Prius hybride rechargeable

600 exemplaires de la Toyota Prius hybride rechargeable, variante de la Prius hybride essence/électricité de 3ème génération, seront mis en circulation principalement au Japon, aux États-Unis et en Europe, dont une centaine pour la seule ville de Strasbourg, au cours du premier semestre 2010.

Selon les nouvelles normes internationales de mesure pour les véhicules hybrides rechargeables adoptées par la Commission Économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE), elle consomme en moyenne 2,6 l/100 km d’essence et 62 Wh/km d’électricité sur un cycle de mesure, soit une émission de 59 g/km de CO2. Un chiffre est également annoncé, plus intéressant car il ne mélange pas les deux modes de traction, la consommation d’essence en mode hybride seule est de 3,27 l/100 km selon le mode japonais, ce qui correspond à 76 g/km de CO2. Sur le cycle européen NEDC, il n’y a d’ailleurs pas de raison pour que la consommation soit inférieure à la version non rechargeable, soit 3,9 l/100 km et 89 g/km de CO2.

La batterie est la première lithium-ion mise au point par Toyota et sa coentreprise de production de batteries : Panasonic Electric Vehicle Energy (PEVE). Sa capacité est de 5,2 kWh, ce qui permet une autonomie en mode tout électrique d'environ 20 km, et sa tension nominale de 345,6 volts. Le temps de charge est estimé à 100 minutes sous 200 volts AC et la consommation de cette charge est de 3,56 kWh. Ces 600 exemplaires participeront également à la poursuite des tests de cette batterie, notamment en mode d'appauvrissement de la charge.

Des écrans spécifiques ont été ajoutés au navigateur de base de la Prius et à l'aide à la conduite économe Eco Drive. Par exemple, un écran comparateur d'autonomie "Electric Vehicle Cruising Ratio" affiche la différence entre conduite en VE (tout électrique) et conduite en VH (essence/électricité).

  Yvonnick Gazeau

Haut de page