6 janvier 2010

Le futur Opel Meriva confirmé avec des portes antagonistes

L’Opel Meriva de deuxième génération, qui sera présenté en première mondiale le 4 mars prochain au Salon International de l’Automobile de Genève, va proposer une multitude d‘astuces pour optimiser la modularité.

Elle reprend le système FlexSpace du modèle antérieur offrant à l’arrière une position d’assise surélevée et un habitacle modulable. A l’avant, le système de console FlexRail est constitué d’un ensemble de rangements interchangeables qui peuvent coulisser sur des rails disposés entre les sièges avant. Le Meriva récupère aussi de la Corsa la possibilité de disposer du système de porte-vélos intégré FlexFix pouvant emmener 2 vélos.

Mais la véritable curiosité du nouveau Meriva est l’accès aux places arrière par des portes antagonistes, une première pour un constructeur automobile de grande série. Opel a donc maintenu le choix technique du concept-car Meriva présenté à Genève en 2007. À la différence des rares systèmes de portes antagonistes déjà disponibles (par exemple la Mazda RX8 et un grand nombre de concept-cars), le FlexDoors dispose de portes de taille normale qui s’ouvrent indépendamment les unes des autres, sans qu’il soit besoin de refermer les portes arrière d’abord, et de les faire recouvrir par les portes avant. En contrepartie, les piliers centraux ont été maintenus. Ils garantissent également une bonne rigidité de la caisse et une meilleure protection des occupants en cas de choc latéral. De plus, ces portes disposent d’une poignée sur le montant central, ce qui facilite l’entrée et la sortie.

L’implantation des charnières de porte dans le pilier arrière a permis également de dégager plus d’espace pour que le passager puisse pivoter ses pieds devant le montant central. Le système FlexDoors offre également une ouverture des portes à 84 degrés (idem à l’avant), beaucoup plus importante que les portes conventionnelles, qui se limitent à 68-70 degrés. Autre avantage, les parents peuvent atteindre plus facilement les sièges arrière pour y attacher les enfants, et il est plus simple de les sortir ou de les faire monter en toute sécurité. Par ailleurs, quand les portes avant et arrière sont ouvertes en même temps, il se crée une zone de sécurité qui fait que parents et enfants peuvent sortir de la voiture sans avoir une porte qui les sépare. Le concept FlexDoors a été validé après de nombreux tests auprès des propriétaires de Meriva depuis 2006 et a reçu un accueil extrêmement favorable. En outre, il reçoit l’appui de multiples systèmes de verrouillage brevetés conçus pour optimiser la sécurité.

Le nouveau Meriva bénéficie d’un empattement plus long et de voies avant et arrière plus larges. La gamme des motorisations comprend des moteurs suralimentés offrant des puissances allant de 55 kW (75 ch) à 107 kW (140 ch). Une version économique ecoFLEX sera également proposée. Conçu et développé au centre du bureau d’études d’Opel de Rüsselsheim, en Allemagne, le nouveau Meriva sera produit à Saragosse, en Espagne, et sera commercialisé cet été.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page