9 février 2010

La France plaide pour une politique européenne en faveur du véhicule électrique

Christian Estrosi, ministre chargé de l'Industrie, a plaidé aujourd'hui, à l’occasion de la réunion informelle des ministres de la Compétitivité de San Sebastian, pour une politique européenne de développement et d’industrialisation du véhicule électrique. Ce rendez-vous a permis d’inscrire pour la première fois à l’ordre du jour des 27 la question des actions concrètes à mener afin de faire entrer le véhicule électrique dans la vie quotidienne des consommateurs européens.

Christian Estrosi : « La France et l’Allemagne sont à l’initiative pour travailler à la normalisation et à la standardisation des infrastructures de recharge en Europe. Imaginez une Europe, où chaque conducteur serait dans l’impossibilité de traverser une frontière au volant de son véhicule électrique! Cela n’aurait aucun sens ! L’objectif est d’aboutir sur cette base à un consensus plus large et au déploiement d’équipements standardisés partout en Europe ».

Le ministre chargé de l'Industrie a plaidé pour que l'Union européenne mène une action ambitieuse pour accompagner les constructeurs européens dans le développement industriel du véhicule électrique : « Le débat que nous avons aujourd'hui a clairement montré que l'attente était préjudiciable, car d'autres pays comme les Etats-Unis, la Chine ou le Japon avancent à tout vitesse, avec des investissements importants. Saint-Sébastien a lancé le débat. La discussion pour une politique européenne dans ce secteur se poursuivra dès le 19 février à Bruxelles afin de nous permettre, lors du Conseil formel des 25 et 26 mai prochains, d’arrêter la stratégie européenne pour la mobilité électrique ».

Haut de page