3 mars 2010

Ferrari 599 GTB Fiorano HY-Kers, un peu de Formule 1

Ferrari expose au salon de Genève une 599 GTB Fiorano prototype nommée HY-Kers, le premier modèle hybride de la marque. Le moteur V12 est combiné à un moteur électrique triphasé de plus de 74 kW (100 ch). Afin de ne pas pénaliser la dynamique, chaque kilogramme supplémentaire est compensé par un surplus de puissance d’un cheval et les éléments ajoutés ont été placés au plus bas. Ainsi, le moteur électrique de 40 kg est logé dans la boîte de vitesses sur l’essieu arrière, et les batteries lithium-ion sont de forme plate pour être intégrées dans le plancher, comme celles de la Formule 1 de l’époque du KERS. L’habitacle et le coffre ne sont pas affectés par l’arrivée de ces nouveaux éléments.


La boîte de vitesses F1 à 7 rapports est fournie par GETRAG technology : la PowerShift® 7DCL750. C’est une boîte à double embrayage à bain d’huile qui intègre les fonctions d’hybridation et de Stop-start. Le moteur électrique est placé à l’arrière de la boîte et est accouplé à un des deux arbres primaires. Un programme électronique supplémentaire de gestion de la boîte permet un accouplement sans à-coups au moteur via un des deux embrayages. En mode de récupération de l’énergie au freinage, l’énergie électrique est stockée dans les batteries et alimente également un moteur/générateur placé sur le V12. L’intérêt de ce montage est de continuer à entraîner les accessoires du V12 (pompe de direction, assistance des freins, climatisation et autres systèmes embarqués) alors que celui-ci est coupé et que la voiture est en traction électrique.

Ferrari annonce une réduction de la consommation et des émissions de CO2 de 35% tout en maintenant le niveau de performance comparé au modèle uniquement thermique. GETRAG technologies précise que cette transmission pourra équiper toutes les Ferrari 8 et 12 cylindres, quelle que soit la position du moteur.

Le constructeur italien a également annoncé que la Ferrari California disposera de la fonction Stop-start à partir du mois de mars 2010. Consommation et CO2 baisseront de 6%, soit 280 g/km.



  Yvonnick Gazeau

Haut de page