27 avril 2010

Lancement du projet européen LESSCCV piloté par l'IFP

Le fonctionnement parfois instable d'un cycle à l'autre d'un moteur 4 temps, dans certaines conditions, est un phénomène dont les causes exactes restent aujourd'hui mal comprises. Face à une demande croissante de réduction de la consommation et des émissions automobiles, il est nécessaire d'aller au-delà des approches classiques de contrôle pour comprendre les raisons de ce phénomène et le maîtriser. Les variations cycliques limitent en effet l’exploitation de tout le potentiel des nouveaux concepts de motorisation comme les moteurs downsizés, notamment en termes de réduction d'émissions de CO2.

Le projet de recherche européen Large-Eddy & System Simulation to predict Cyclic Combustion Variability in gasoline engines (LESSCCV), qui vient de démarrer, vise à améliorer, de façon significative, la compréhension et la modélisation des variations cycliques dans les principaux types de moteurs à allumage commandé. L'objectif est de limiter les impacts négatifs de ces phénomènes sur la consommation et les émissions polluantes des véhicules. Les simulations 3D aux grandes échelles (LES) réalisées à l'IFP s'appuieront sur un supercalculateur disposant de 1832 processeurs, avec une puissance totale de 17 Teraflops.

Coordonné par l'IFP le projet rassemble 7 autres partenaires, centres de recherche, éditeurs de logiciels et universités : AVL List GmbH (Autriche), FEV Motorentechnik GmbH (Allemagne), LMS-Imagine (France), Ricardo UK Limited (Royaume-Uni), Université Technique de Prague (Rép. Tchèque), Polytechnique de Milan (Italie), University of Western Macedonia (Grèce).

Haut de page