20 mai 2010

Le projet d’étiquetage des pneumatiques présenté par Goodyear

Le mois dernier, Goodyear a organisé 12 présentations régionales sur le thème « Les Soirées de l’Innovation » pour 600 décideurs et acteurs majeurs de la distribution du pneumatique et de l'automobile. Le manufacturier a ainsi présenté ses réalisations et projets et initié un débat autour des enjeux et des défis technologiques du pneumatique et plus largement de l'automobile dans les années à venir.

Lors de la présentation de cet événement à la presse, Goodyear en a profiter pour présenter l’avancé du projet d’étiquetage des pneumatiques. Obligatoire à partir du 1er novembre 2012 pour tous les pneumatiques produits à partir du mois de juillet de la même année, ce nouvel étiquetage a pour but d’orienter le grand public vers des gommes plus sûres et plus économiques en carburant. Il a aujourd’hui été décidé que cette étiquette comportera 3 informations : la résistance au roulement, les performances d'adhérence sur sol mouillé et les bruits de roulement externes. Il n’y aura pas, par contre, d’indice de longévité car trop de paramètres influent sur cette mesure.

Comme pour les appareils électroménagers, la consommation, à l’occurrence la résistance au roulement (RR) du pneu, sera notée de la lettre A à G. La lettre A devrait correspondre à des RR pas encore atteints en pneu tourisme, probablement aux alentours de 4 kg/tonne, un pneu Goodyear EfficientGrip devant être classifié B. La mise en place de cette norme se bute actuellement à la difficulté de la mesure, tant sur l’étalonnage du matériel que sur sa disponibilité. Pour ce dernier point, une solution serait que la mesure d’un pneu soit effectuée par son manufacturier et contrôlée par ses concurrents.

La RR et les performances d'adhérence sur sol mouillé demandent des développements souvent antinomiques, c’est pour cela que cette seconde information est complémentaire. Elle est également un bon indice de sécurité en condition extrême. Les performances d'adhérence sur sol mouillé sera également notée de la lettre A à G, G pouvant peut être indiquer une interdiction d’utilisation. Le test mesurera la distance de freinage de 120 à 80 km/h et la comparera à un test de référence. Là encore, la procédure de mesure n’est pas totalement définie : hauteur d’eau de la piste, températures de l’eau et du pneu, niveau d’usure, montage sur véhicule ou sur remorque ? Le test de référence n’est pas non plus validé.

Enfin, le niveau sonore sera classé par un logo formé de trois ondes. Une seule onde indiquera un niveau sonore inférieur de 1dB de la future norme.

Si cette norme est mise en place à partir du 1er novembre 2012 en Europe, elle sera néanmoins suivie pendant 4 années afin d’en évaluer la pertinence. Les USA et le Japon devraient également élaborer une norme, mais pour une date ultérieure.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page