3 juin 2010

Influence et présences qualitatives aux premières journées Jeunes SIA 2010

La Société des Ingénieurs de l’Automobile (SIA) a organisé, pour la première fois, deux journées consacrées aux futurs ingénieurs les 28 et 29 mai derniers sur le circuit de Versailles Satory. Le but était de montrer aux jeunes tous les avantages de l’industrie automobile, sans oublier la passion de la technologie, et de favoriser leur rencontre avec les entreprises du secteur.

La première surprise fut de constater la forte présence des acteurs automobiles – notamment PSA Peugeot Citroën, Renault, Bosch, Delphi, Faurecia, Valeo, IFP, AVL et IAV – qui ont présenté leurs dernières technologies dans un hall d’exposition de 2000 m2, en présence de sommités du monde de la recherche. De plus, il était possible d’essayer en exclusivité de nombreux prototypes, signe de l’intérêt des industriels pour cet événement : citons par exemple les Renault Fluence Z.E. et Kangoo Be Bop Z.E., la Citroën C-Zero, la Peugeot iOn ou la Mini à prolongateur d’autonomie à technologie Evare d’AVL.

Projet de l'école Centrale de Lyon et de ses partenaires


Pour enrichir ces journées, un grand nombre d’ingénieurs étaient disponibles pour répondre aux questions des jeunes. De quoi accroître la motivation de ceux qui ont choisi la voie de la technologie automobile et de rassurer les plus hésitants ! Par ailleurs, deux tables rondes ont été organisées : « L’émergence de nouveaux composants et interfaces pour les véhicules électriques et hybrides » animée par M. Pierre-Yves GEELS (AVL) et « L’évolution des métiers liée aux véhicules électriques et hybrides » animée par M. Luc HERBIN (Valeo).

Essai de la Renault Fluence Z.E.

Enfin, se sont tenues à cette occasion les épreuves du Trophée SIA qui mettent en compétition des véhicules conçus et réalisés par des étudiants d’écoles d’ingénieurs et d’universités, privilégiant les innovations, les nouvelles énergies et les performances énergétiques. 7 équipes ont exposées des prototypes de qualité et 4 autres sont venues présenter leur projet pour 2011. Ces véhicules roulants doivent utiliser de nouvelles sources d’énergie, de l’électronique et de l’informatique embarquée. Afin de mener à bien leur projet, les équipes ont dû rassembler des compétences théoriques et techniques, montrer de la créativité et gérer les moyens humains et financiers. Les véhicules ont été évalués sur des épreuves statiques et dynamiques (freinage contrôlé par l’UTAC, accélération en mode zéro émission et en mode libre, épreuve de maniabilité sur circuit avec changement de conducteur et épreuve de régularité consommation).

On ne peut que féliciter et encourager cette initiative de la SIA. L’organisation participe ici pleinement à la nécessité du recrutement des jeunes talents pour les différents besoins du secteur automobile. Bravo à tous les membres de la SIA.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page