25 juin 2010

BorgWarner combine suralimentation à double étage et TGV

Turbos K26 et BV40 VTG combinés

Pour la première fois, BorgWarner a combiné la suralimentation à double étage R2S® à la turbine à géométrie variable (TGV) pour une application en série dans le secteur automobile, dans les modèles BMW 740d. Ce système de suralimentation, composé de deux turbocompresseurs avec turbines montés en série alimente le nouveau Diesel 6 cylindres en ligne 3,0 l de BMW. En comparaison au moteur précédent, la performance est augmentée de 15 kW alors que la consommation est réduite en moyenne de 4%. Le modèle BMW 740d accélère en 6,3 secondes de 0 à 100 km et sa consommation de carburant est seulement de 6,9 litres pour 100 kilomètres.

« Avec nos technologies à suralimentation, nous répondons aux exigences maximales requises en matière d’augmentation de la performance tout en diminuant la consommation de carburant et les émissions de polluants », selon les dires de Roger Wood, Executive Vice President, BorgWarner. « BMW avait utilisé la suralimentation régulée, à deux niveaux, R2S® (Regulated two-stage) pour la première fois en 2004.»

Au début de la phase de développement, le but des ingénieurs était de développer un Diesel plus performant que le moteur 3,0 l actuel tout en continuant à réduire la consommation de carburant. La société BorgWarner a réussi à satisfaire aux exigences requises grâce à la suralimentation régulée à deux étages qui établit la pression d’admission encore plus rapidement dans les bas régimes grâce à la technologie TGV. Ainsi un couple maximal de 600 Nm à 1500 tr/min est déjà disponible. Le système de suralimentation en montage série est composé d’un turbocompresseur de gaz d’échappement K26, plus grand pour la basse pression et d’un petit turbocompresseur BV40 VTG pour la haute pression. Le dispositif de contrôle électrique du positionnement des aubes du TGV garantit un réglage précis et rapide. Lorsque le régime du moteur augmente, le compresseur K26 monte progressivement en charge et remplace le turbo TGV. Il en résulte un couple optimal pour toute la plage de régimes avec d’excellentes valeurs de dynamisme et de performance. Le moteur Euro 5 atteint sa performance maximale de 225 kW (306 PS) à 4400 tr/min.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page