11 août 2010

Delphi met la pression sur le catalyseur SCR

Catalyseur SCR Delphi à injection haute pression

Afin de passer la future norme Euro 6, plus sévère notamment en ce qui concerne les émissions de NOx, certains modèles de voiture à moteur Diesel devront équiper leur ligne d’échappement d’une réduction catalytique sélective (SCR). Ce système est déjà en série par exemple sur les voitures aux USA ou sur les poids lourds en Europe. Delphi franchit une nouvelle étape technologique avec un système d’injection d’urée à une pression 4 fois supérieure aux SCR actuels.

Le système se compose de trois modules principaux. Un doseur, constitué d’un injecteur intégrant une pompe haute pression de type volumétrique, est placé en amont du catalyseur SCR dans la ligne d’échappement et injecte directement la solution d’urée dans l’écoulement des gaz d’échappement à une pression de 20 bars. Une pompe basse pression, située dans le Module de distribution d’urée, assure la distribution de la solution dans l’injecteur. Son intérêt est de porter la solution d’urée à la pression requise afin de la maintenir à l’écart de son point d’ébullition dans la conduite d’échappement. Ces deux éléments sont complétés par des dispositifs électroniques et un logiciel dédié à la régulation du dosage.

La combinaison d’un injecteur de dosage à haute pression et d’un dispositif d’isolation thermique innovant permet d’éviter que la solution d’urée n’atteigne son point d’ébullition à l’intérieur du doseur, tout en mettant l’extrémité de l’injecteur au contact des gaz d’échappement chauds pour améliorer la vaporisation. Ce montage permet également de rapprocher le catalyseur SCR du moteur.

L’application industrielle du nouveau système SCR de Delphi est prévue pour 2012.

Haut de page