26 août 2010

Le développement du frein de stationnement électrique selon TRW

TRW Automotive prévoit que d'ici 2015, un véhicule sur cinq produit en Europe sera équipé, en série, du frein de stationnement électrique EPB (Electric Parking Brake). Les projections montrent également que près de la moitié des voitures de tourisme des segments moyens à supérieurs en Europe, embarqueront l'EPB dans le même délai, tandis que cette technologie poursuivra son implantation dans les autres pays. Cette technologie a été lancée par TRW en 2001.

« Le système EPB, qui utilise un contacteur et des câbles électriques pour sa commande, simplifie l'installation et donne plus de liberté dans l'agencement des habitacles. Sa meilleure compacité est un avantage séduisant pour les constructeurs automobiles toujours en quête d'espace afin de proposer de nouvelles fonctions et options. Par rapport aux systèmes conventionnels de frein de stationnement, le gain de poids peut-être significatif » a annoncé Josef Pickenhahn, vice président de la technologie du freinage.

En plus d'assurer la fonction de frein de stationnement, l'EPB est intégré à 100 % au système de freinage et peut ainsi offrir des fonctionnalités supplémentaires, comme la mise en action dynamique et la détection d'usure des plaquettes de frein. Par ailleurs, l’EPB améliore sensiblement la sécurité dans les situations d'arrêt d'urgence en appliquant la fonction antiblocage aux 4 roues, contrairement au freinage d'urgence conventionnel par le frein de stationnement, qui lui n'agit que sur l'essieu arrière.

Haut de page