1 septembre 2010

Evolutions moteur sur la Lexus IS 200d

Lexus lance la version IS 200d, animée par un nouveau moteur dérivé du 2,2 litres Diesel de la marque. L’IS 200d remplacera l’actuelle IS 220d, qui ne figurera plus au catalogue.

Le moteur 4 cylindres tout aluminium de 2’231 cm3, turbosuralimenté à injection à rampe commune et filtre à particules développe une puissance maximale de 110 kW (150 ch) à 3’600 tr/min et un couple de 340 Nm sur la plage de 2’000 à 2’800 tr/min.

Ces évolutions portent principalement sur des réductions de frottement, un rapport volumétrique bas (15,7 :1), une nouvelle géométrie de la chambre de combustion, l’adoption d’injecteurs piézoélectriques de dernière génération et une pression d’injection portée de 1’800 à 2’000 bars. L’accroissement de la vitesse d’injection réduit le temps nécessaire à la pulvérisation et améliore la stabilité de la buse. Parallèlement, l’augmentation de la pression d’injection a permis de réduire le diamètre de la buse de l’injecteur, ce qui garantit une meilleure atomisation du carburant et ainsi une amélioration du rendement.

Le turbocompresseur à géométrie variable associé à cette optimisation de l’injection améliore le couple à bas régime de 5,5 %. La capacité du refroidisseur de la recirculation des gaz d’échappement (EGR) a été accrue, ce qui a permis d’abaisser les rejets de particules et, indirectement, de HC et de CO.

À 5,1 l/100 km de gazole et 134 g/km de CO2, la consommation moyenne et le taux de CO2 sont inférieurs de 9% par rapport à l’IS 220d.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page