7 décembre 2010

Le plus grand banc d’essai suspension au monde selon Volvo Trucks

Pour les sociétés de transport, chaque kilogramme supplémentaire transporté par camion accroît la rentabilité. « Le camion est un outil de travail avec un coût calculé au kilo, indépendamment du domaine d'application », déclare Göran Johansson, responsable du département chargé des tests de durabilité des essieux, systèmes de suspension, systèmes de direction et systèmes de freinage chez Volvo Trucks.

Volvo Trucks développe des solutions d’optimisation du poids des camions, principalement en testant de nouveaux matériaux et concepts plus légers. Il dispose notamment d’un banc d'essai ou tous les nouveaux essieux et systèmes de suspension sont testés en robustesse et leur durabilité. « Volvo dispose du plus grand banc d'essai au monde pour les essieux et les systèmes de suspension. Aucun autre banc ne peut reproduire de telles forces », déclare Göran Johansson.

« Les camions sont testés sur notre dans les environnements les plus divers reproduisant les conditions réelles rencontrées par nos clients du monde entier», explique l'ingénieur responsable des essais Magnus Larsson. « en fait, toutes les conditions qu'un camion peut réellement rencontrer sont ici reproduites. A mesure des tests, nous enregistrons la progression du véhicule sous forme de signaux numériques, que nous copions et convertissons par la suite dans un programme que nous reproduisons sur le banc d'essai. »

Le banc reprend les valeurs d’accélération générées par les nids de poule, pentes abruptes, tôle ondulée, virages serrés, séquences d'accélérations et de freinages de la piste d'essais. Les ingénieurs suppriment ensuite toutes les informations non essentielles telles que les portions réalisées sur des routes régulières et en ligne droite avec de faibles charges et à vitesse de croisière pour ne retenir que les situations où le camion est véritablement soumis à d'importantes contraintes. Le banc d'essai offre ainsi un gain de temps de développement et également aux ingénieurs de Volvo une plus grande latitude : une idée peut par exemple être rejetée ou privilégiée beaucoup plus tôt, ce qui évite toute perte de temps sur des idées non viables. Sans les bancs et les pistes d'essais, il faudrait cinq à dix ans pour tester un nouveau type d'essieu allégé dans la flotte d'un client. Sur le terrain, le processus de test peut prendre entre six et douze mois tandis que sur le banc d'essai le même test peut être réalisé en deux mois. En outre, le banc d'essai offre une plus grande précision.

Ce banc d'essai mesure 14 x 8 mètres, pour 4,5 mètres de haut. Il pèse 220 tonnes et est installé sur une fondation sismique de 980 tonnes. Son système hydraulique comprend 12 pompes d'une puissance totale de 2 000 kW et d'un débit de 4 900 l/min, avec 210 bars de pression. Son degré de précision de nos mesures est de l'ordre de 1 %.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page