17 décembre 2010

Premier bilan de l'eco:Drive de Fiat : réduction moyenne des consommations de 6%

Depuis plus d’un an, Fiat propose sur quelques modèles un système embarqué d’analyse de la conduite et de conseils aux conducteurs pour abaisser la consommation et les émissions de CO2. Le constructeur vient de publier un premier bilan de l’outil eco:Drive à partir d’une étude menée du 9 juin 2009 au 31 octobre 2009 (150 jours). Les données portent sur 428’000 parcours effectués par 5’700 conducteurs en Italie, France, Espagne, Allemagne et Royaume-Uni.

Il est ainsi montré que l'utilisation d'eco:Drive pendant une période de 30 jours a entraîné une réduction moyenne des consommations de 6% (en utilisant un modèle exponentiel d'évolution), voire de 16% dans 10% des cas pour les meilleurs utilisateurs. L’éco-conduite génère une conduite plus fluide mais les conditions de circulation ne le permettent pas toujours, ce qui explique qu’à des vitesses moyennes faibles la consommation augmente. Ainsi, si Paris pouvait augmenter les vitesses moyennes de parcours de 5 km/h en fluidifiant la circulation, la consommation de carburant et les émissions de CO2 diminueraient automatiquement de 6%.

Les conducteurs britanniques sont les meilleurs éco-conducteurs d'Europe grâce à leur gestion des vitesses souple et pondérée. Les Allemands accélèrent avec une force excessive mais sont capables de maintenir une vitesse constante et de changer de vitesse au bon moment. Les Français sont les meilleurs du point de vue des décélérations progressives mais pas du point de vue des changements de vitesse. Cependant ce sont les conducteurs qui ont enregistré les meilleures améliorations dans cette technique. Les conducteurs italiens éprouvent des difficultés à maintenir une vitesse moyenne et à ralentir progressivement. Ce sont aussi les conducteurs qui se sont le moins améliorés. Enfin, les Espagnols, qui avaient au départ les plus mauvais résultats, ont enregistré la meilleure progression sur les 30 jours.

L’étude conclue notamment que les meilleures progressions sont effectuées par des décélérations plus efficaces (par exemple mois d’énergie perdue dans les freins). D’autre part, le potentiel d'économie grâce à une accélération progressive et aux changements de vitesse au meilleur moment est encore considérable même si souvent les conditions de circulation en ville entravent cette amélioration.

Une nouvelle version d'eco:Drive apparaîtra pour l'année 2011, l’eco:Drive Live, qui fournira non seulement des conseils réguliers sur le style de conduite mais aussi des suggestions d'amélioration via des dispositifs portables tels que les navigateurs GPS ou les smartphones.
L’étude en détail à cette adresse : www.fiat.co.uk/ecodrive/fr.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page