10 février 2011

Concept-car Nissan ESFLOW, un exemple d’évolution de l’architecture véhicule

Concept-car Nissan ESFLOW

Le concept-car Nissan ESFLOW est un coupé sportif à propulsion électrique conçu à partir d'une feuille blanche et non à partir d'une voiture à moteur à combustion interne électrifié. Autrement dit, les équipes de design et d'ingénierie avancés de Nissan ont eu carte blanche pour implanter le groupe motopropulseur et le pack batterie en position optimale.

Le Nissan ESFLOW est une propulsion, pourvue de deux moteurs électriques positionnés au-dessus de l'axe des roues arrière, en position centrale avancée. Ces moteurs électriques pilotent indépendamment les roues droite et gauche pour créer des vecteurs de couple. Ils participent également à la récupération d'énergie. Le couple des moteurs permet de passer le véhicule de 0 à 100 km/h en à peine plus de 5 secondes. Le pack de batterie lithium-ion lamellaires, de type similaire à celui de la LEAF, est implanté dans l'axe longitudinal des roues avant et arrière, une disposition qui rapproche sa masse du centre d’inertie situé à peu près au niveau des hanches du conducteur. L’autonomie est de plus de 240 km par charge.

Le châssis en matières composites recouvre la carrosserie en aluminium qui incorpore son propre arceau de sécurité. Le Nissan ESFLOW intègre dans sa structure, en aval des sièges, de robustes renforts transversaux protégeant les passagers en cas de retournement. Il n’a ainsi pas été utile de prévoir des montants A renforcés, épais et imposants, qui généreraient inévitablement des angles morts. L’allègement a été placé au cœur des priorités de la conception de l’habitacle. Les composants les plus lourds des habitacles étant les sièges à armature acier et leurs réglages électriques, les sièges du Nissan ESFLOW ont été sculptés dans le tablier arrière du véhicule. Comme ils sont fixes, ce sont les pédales en commande « by-wire » et le volant qui s'ajustent en fonction du conducteur.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page