23 mars 2011

PSA Peugeot Citroën premier déposant français de brevets

Avec 1152 brevets publiés en 2010, PSA Peugeot Citroën est à nouveau le premier déposant français de brevets devant le groupe Renault (562), L’Oréal (496), le CEA (495), Safran (426), EADS incluant Airbus (405), le CNRS (380), Valeo (363).

PSA Peugeot Citroën confirme pour la quatrième année consécutive sa place de premier déposant français de brevets. Selon le palmarès annoncé aujourd’hui par l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI), le Groupe a publié 1152 brevets en 2010.

Ces brevets déposés en 2008 et 2009, couvrent l’ensemble de la conception du véhicule et sont le reflet d’axes stratégiques d’innovation, tels que notamment :
  • En matière d’aide à la motricité du véhicule: la technologie « Hill assist » aide au démarrage en côte ou le « Grip control » antipatinage intelligent polyvalent sur tous les revêtements.
  • La « Vision Tête haute » innovation permettant d’afficher des informations de conduite sur le pare brise, lancée sur les Peugeot 3008 et 5008, puis sur 508 avec une version couleur.
  • En matière de sécurité : l’amélioration des dispositifs de protection des piétons, le renforcement de la tenue des carrosseries en choc (par exemple: le maintien des portes en choc latéral), les aides au conducteur pour prévenir les situations accidentelles comme l’aide au freinage d’urgence, ou bien encore la mesure de la distance inter-véhicules.
  • En matière de réduction d’émissions de CO2, au travers de la technologie « Stop and Start » sur laquelle plus de 60 brevets ont été déposés depuis 2003, et disponible pour la première fois sur un moteur diesel avec l’e-HDi.
Cette politique active de dépôt de brevets témoigne aussi de l’engagement social de l’entreprise qui reconnaît et valorise ses inventeurs.

En 2010, le Groupe a consacré 2,1 milliards d’euros à la R&D dans la branche automobile, soit 5 % du chiffre d’affaires.

Haut de page