11 avril 2011

BMW prépare une nouvelle gamme de moteurs modulaires TwinPower Turbo essence et Diesel

BMW développe actuellement une nouvelle famille modulaire de moteurs qui aboutira à terme à la production de 3, 4 et 6 cylindres en ligne tant essence que Diesel. Ils pourront être installés dans le compartiment moteur en position longitudinale ou transversale, excepté pour le 6 cylindres. Cette future gamme TwinPower Turbo à cylindrée unitaire unique d’environ 500 cm3 aura en commun une grande variabilité des lois de distribution, l’injection directe à injecteur en position centrale et la suralimentation.

BMW TwinPower Turbo essence

Plusieurs avantages sont présentés. Ces moteurs pourront être produits sur une même chaîne d’assemblage, ce qui permet également d’installer plus facilement des usines sur différents continents. Des économies seront apportées par le grand nombre de pièces communes et les développements pourront être partagés par plus de moteurs. Dans le compartiment du GMP, pourront être identiques les points de fixation à la coque, les accessoires et les autres interfaces, ainsi que tout ce qui est lié aux côtés chauds et froids.

40% des pièces seront ainsi communes entre les moteurs essence et Diesel et 60% entre les différents nombre de cylindres. Parmi les pièces communes entre les deux types d’alimentation, notons la fonderie du bloc cylindres, les carter de bas moteur et les arbres d’équilibrages des 3 et 4 cylindres. Le positionnement des systèmes de post-dépollution seront aussi communs. Autre exemple, tous les moteurs essence disposeront du même système VANOS.

Chaque cylindre devrait délivrer 60 à 100 Nm et 30 à 50 kW pour les essence, 75 à 100 Nm et 20 à 40 kW pour les Diesel.

Un moteur nouveau lancé dans la gamme atteindra ainsi la rentabilité requise à un volume de production qui ne correspond qu’à un quart de celui qui était nécessaire par le passé. Pour mettre en pratique cette nouvelle stratégie et pour assurer le taux de flexibilité qui y est lié, BMW Group a prévu d’investir d’ici à 2012 près de 300 millions d’euros sur les sites de production de Munich et de Steyr en Autriche, dont environ 160 millions sur le premier cité. La première fabrication est prévue dans 3 à 4 ans.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page