9 mai 2011

Feuille de route des motorisations General Motors

Le Motor Symposium de Vienne est une institution dans le milieu de la technologie automobile, un événement annuel qui attire les ingénieurs du monde entier et qui présente en détail quelques dernières évolutions technologies. Sa 32ème édition a eu lieu la semaine dernière, toujours dans le centre des congrès d’Hofburg, lieu de la résidence historique impériale des Habsbourg.

Multiplication des sources d'énergie - General Motors

L’introduction a été confiée à Tom Stephens, le nouveau grand patron des technologies de General Motors. L’occasion était de rappeler que le groupe est engagé dans les futures mutations du transport. Pour le long terme, le groupe travaille par exemple sur des moyens de déplacement individuel électrique, interconnectés et dotés de système anticollision.

A plus court terme, la multiplicité des carburants est en cours de développement, l’hydrogène faisant toujours partie de la feuille de route, plus spécifiquement pour les longs parcours.

Système eAssist sur Buick Regal

Fin 2012 verra le lancement du système eAssist, un alterno-démarreur de grande puissance à entraînement par courroie qui sera associé au moteur 2.4L Ecotec à injection directe (134 kW / 180 ch) et à une boîte automatique à 6 rapports. Fonctionnant sous 115 volts, il assurera la récupération d’énergie (15 kW), la fonction Stop-Start et un apport additionnel de puissance de 11 kW. L’énergie sera stockée dans une batterie lithium-ion de 29 kg. Cette technologie sera commercialisée sur la Buick LaCrosse, puis sur le Regal et, en 2013, sur le Chevrolet/Chevy Malibu.

Enfin, le groupe est à la veille du lancement de la Chevrolet Volt (novembre 2011), la voiture électrique à prolongateur d’autonomie (système Voltec) qui représente certainement le plus gros challenge du moment pour le constructeur. Cette même technologie équipera l’Opel Ampera pour l’Europe également à partir de novembre de cette année.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page